L'actualité Culture Sports Loisirs

Saint-Germain-lès-Arpajon : sur les traces de l'ermite

Saint-Germain est à  l'image de son blason. Les fleurs de lys, rappellent l'appartenance de l'ancien château de Chanteloup au domaine royal ; l'Orge et l'ours symbolisent la légende de Saint-Corbinien, un ermite natif de la ville parti évangéliser la Bavière au VIIIe siècle.

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
0 vues
Vue du parc de l'Hôtel de Ville

Le quartier de la Bretonnerie

Le lavoir restauréProfitez de votre arrivée à  Saint-Germain par la gare RER pour vous rendre dans le quartier de la Bretonnerie. En longeant la rue Chaudet, vous découvrirez un lavoir restauré en 2006, toujours alimenté par une source dont les eaux s'écoulent à  travers le parc de la Bretonnerie avant de se jeter dans le ru du même nom.

Construit en 1853, ce lavoir à  deux bassins permettait aux lavandières de nettoyer et de rincer le linge, avant de l'étendre dans l'enclos se situant juste à  côté, qui devait également servir au stationnement des chevaux et des ânes, comme en témoignent les anneaux scellés dans le murs.

La porte de l'ancien monastère


Vestiges du monastère de Saint-Eutrope


Poursuivez votre chemin jusqu'à  la rue de la Dame Blanche et découvrez, au numéro 40, l'ancien portail du monastère de Saint-Eutrope.

Fondé par Jeanne de Navarre, femme de Philippe IV Le Bel, en 1297 dans le parc de Chanteloup, ce monastère de l'ordre de l'Annonciade fut réquisitionné sous la Révolution, puis rasé en 1797.

Toutes les huisseries et les boiseries furent alors vendues. Il fallut attendre 1870 pour que le portail soit retrouvé et installé à  sa place actuelle.

Les bords de l'Orge et le parc de l'Hôtel de ville

Vue du parc de l'hôtel de villePoursuivez la rue Chaudet et remontez la rue de la Gare puis la rue René Dècle, jusqu'aux bords de l'Orge. Au niveau du Moulin de la Boisselle, édifice du XIIIe siècle actuellement en restauration, prenez à  gauche et longez la rivière. La promenade des bords de l'Orge vous mènera du Pré aux Canes jusqu'au parc de l'Hôtel de ville.

Ancien jardin du curé jusqu'en 1793, qui s'étendait du moulin de La Boisselle jusqu'au moulin de Falaise (dont on peut encore apprécier les contreforts), le parc fut transformé par Albert Thomas Lebreton, ambassadeur de la République d'Argentine en France, qui acquit la propriété en 1928 et y planta des arbres d'essences rares.

Racheté par la municipalité en 1978, le bâtiment dit "le château" pendant tout le xixe siècle abrite depuis 1985 la mairie. Remarquez le cadran solaire dont l'inscription latine signifie qu'il donne "l'heure qui plaît aux amis".

L'église Saint-Germain

Vue d'une des deux têtes grotesques de l'égliseContournez l'Hôtel de ville pour vous rendre sur le parvis de l'église Saint-Germain. Le bâtiment étant fermé (sauf pendant l'office), vous devrez vous adresser au service culturel de la mairie se situant sur la place pour obtenir les clefs.

La façade présente une curiosité : les murs datent du xie siècle alors que le portail du XIIe au XIIIe siècle, sur lequel on peut apercevoir des traces de peinture polychrome, a été rapporté et date du XIIe ou du XIIIe siècle. Au pied des chapiteaux, vous distinguerez deux têtes d'hommes grotesques, dont l'une grimaçante. L'intérieur du bâtiment est tout entier dédié à  Saint-Germain l'Auxerrois.

Quant à  Saint-Corbinien, natif de la ville en 670, il vécut dans un petit ermitage construit près de l'église primitive pendant quatorze ans avant de partir évangéliser la Bavière et de devenir évêque de Freising. Une chasse contient ses reliques. Une tapisserie contemporaine retrace les grands moments de sa vie, et de même sur les vitraux, offerts par les paroissiens de Freising à  l'église de Saint-Germain en 1965.

Entrée de l'école communale pour fillesLe centre-ville

Pour achever votre balade, suivez la rue du Docteur Louis Babin, artère principale du centre-ville.

Vous y apercevrez, sur le trottoir de gauche, l'ancienne maison des sœurs qui abrita dès 1863 l'école des filles, et sur laquelle est scellée une plaque de fonte interdisant la mendicité dans la commune.

Un peu plus loin, découvrez des cours intérieures joliment fleuries.

l'église Saint- Clément d'Arpajon en poursuivant votre chemin tout droit. Mais là , c'est une autre balade qui commence... 

En complément

Contact

Infos pratiques

- Pour se rendre à  Saint-Germain-lès-Arpajon : par la RN 20 sortie Saint-Germain-lès-Arpajon et en RER (ligne C4).

- Durée de la balade : 3 heures - Niveau : facile

- Renseignements auprès de la direction de la culture, service du patrimoine culturel du Conseil général au 01 60 91 16 92

Dernières actus

Musique

Découvertes musicales à foison

Les Primeurs de Massy, c'est un festival qui laisse sa chance aux premiers albums. Pour cette 17e édition du 29 octobre au 1er novembre, les surprises seront plus que jamais au rendez-vous. Du rock anglais à la soul new yorkaise en passant par le...

Fête de la Science

Diaporama : Fête de la Science 2014

Pour cette 23ème édition de la Fête de la science, plus de 250 manifestations se sont déroulées entre le 26 septembre et le 19 octobre en Essonne. L'occasion de découvrir, d'apprendre ou de s'amuser avec la science. Découvrez notre diaporama réalisé...

Aussi dans l'actualité de
CULTURE SPORTS LOISIRS

Suivez essonne.fr
Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
0 vues