En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte

Culture Sports Loisirs

En randonnée sur les chemins de l'Essonne

Aux quatre coins de l'Essonne, le Conseil départemental aménage des itinéraires de découverte des paysages naturels mais aussi urbains. Ces chemins balisés permettent de relier entre eux les éléments les plus marquants du territoire.

L'isle rouge, un des Espaces Naturels Sensibles en vallée de l'Essonne

Impossible de vous perdre ! Ces itinéraires sont équipés d'une signalétique directionnelle au niveau des principaux carrefours. En outre, des panneaux d'information sont implantés aux points de départ, et une carte topo-guide de chaque boucle de randonnée est mise gratuitement à votre disposition.

 

Afin de faire mieux connaître les richesses du sous-sol et de l'architecture locale, le Conseil départemental a aussi développé une collection de balades géologiques en ville avec l'appui scientifique du Muséum National d'Histoire Naturelle et de la Société géologique de France.

Vous pouvez également y accéder sur smartphone : télécharger l'application "Wikitude" (Apple - Android - Windows), puis lancez le projet "Balade géologique en ville".

Pour toute information complémentaire sur les balades géologiques en ville, consultez le site du Museum National d'Histoire Naturelle.

 

Le Département soutient également le Comité départemental de randonnée pédestre (CDRP) qui assure l'entretien et le balisage du réseau des chemins de la Fédération française de randonnée pédestre (FFRP).

 

 

La réserve naturelle nationale des sites géologiques de l'Essonne

L'Essonne abrite l'une des toutes premières réserves naturelles en vue de préserver des couches géologiques exceptionnelles, témoins du passé du département. Aujourd’hui, 6 sites géologiques sont aménagés afin de vous accueillir et de vous faire découvrir cette richesse.

A l'initiative du Conseil départemental, elle a été créée le 17 juillet 1989 par l’Etat par décret ministériel afin d’assurer la conservation de formations géologiques remarquables contre le pillage, l’urbanisation ou le remblaiement.
Des équipements permettent d’y observer des sables, grès et calcaires qui témoignent de la dernière transgression marine dans le Bassin parisien. Il s’agit d’affleurements de référence datant de l’époque stampienne (-33 à -27 millions d’années environ) dont la valeur paléontologique, sédimentologique et géomorphologique est reconnue par les scientifiques du monde entier.

La réserve était initialement constituée de six sites répartis sur six communes essonniennes. Sept sites complémentaires ont été ajoutés à la réserve par décret ministériel en avril 2011 sur les communes d’Itteville, Morigny-Champigny, Méréville, Châlo-Saint-Mars et Villeneuve-sur-Auvers. Ces lieux seront aménagés progressivement pour permettre l’accès du public.

En partenariat avec l'Etat, le Conseil départemental assure l'acquisition et l'entretien de ces sites dans le cadre de sa politique des Espaces Naturels Sensibles (ENS).

Pour protéger ces richesses patrimoniales, les domaines départementaux font l’objet d’une réglementation spécifique affichée aux entrées des sites. Leur surveillance est assurée par les gardes-animateurs du Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles avec l’appui des forces locales de police et de gendarmerie.
Ces lieux sont fragiles, ensemble respectons les.