Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
6068 vues

Culture Sports Loisirs

Archives en ligne

Vous pouvez visualiser à  partir de cette page de nombreux fonds des Archives départementales de l'Essonne. Peu à  peu, au gré des campagnes de numérisation, de nouveaux fonds seront ajoutés.

Montage d'archives. © L. Porcher.
Montage d'archives. © L. Porcher.


Afin de protéger au mieux la vie privée des personnes, et pour répondre aux recommandations de la Commission nationale informatique et libertés et du Service interministériel des Archives de France, les données nominatives de moins de cent ans ont été retirées de notre site, sachant que les délais légaux de communicabilité fixés par la loi d'archives du 15 juillet 2008 continuent à  s'appliquer à  la communication de ces documents en salle de lecture - où la vérification préalable du caractère communicable des données peut s'effectuer plus aisément.

 

Répertoires notariés


Depuis 1539, les notaires sont tenus de rédiger les répertoires des actes notariés mentionnant la date, nature de l’acte (vente, bail, inventaire après-décès), noms des parties. Cette collection est conservée et cotée en sous série 2E aux Archives départementales.

A partir de 1791, les notaires furent tenus d’envoyer le double de leur répertoire au tribunal dont ils dépendaient (greffe de Corbeil, Etampes, Rambouillet) : cette collection est quant à elle cotée en série L pour la période révolutionnaire et en sous-série 8U jusqu’en 1940.
Ces répertoires permettent d’éviter la consultation d' un ensemble souvent considérable de minutes quand on ignore
la date précise de l’acte recherché.

La recherche s’effectue par le nom de la commune où est située l’étude, nom de l' étude, du notaire ou en combinant plusieurs de ces critères; la liste des résultats indique la localité (commune), étude, notaire, date du document.
A partir de cette liste, vous pouvez visionner le répertoire et noter la date précise des minutes vous intéressant avant de les consulter en salle de lecture.

Commencer votre recherche

Documents figurés 

Blanchisserie de Vert-le-Grand. - 2FI181/25

La collection départementale de 10 000 cartes postales de l'Essonne, constituée par des dons et achats (2Fi), et la collection d'aquarelles essonniennes de Charles Albert Roch Capaul dit Collenberg (1827-1904) (17 Fi), représentant une centaine de pièces et concernant 29 communes, sont en ligne.
La recherche se fait au nom de la commune.

Commencer votre recherche

Etat civil

Registre de baptêmes d'Echarcon (1693) La collection de registres paroissiaux et d'état civil numérisés de l'Essonne couvre la période 1519-1906. Les curés furent les premiers chargés de la tenue de ces registres, qui durent être écrits en français à  partir du XVIe siècle. A partir de la seconde moitié du XVIIe siècle, ces registres sont tenus en double exemplaire : l'original demeurant dans la paroisse, et la copie étant envoyée chaque année au greffe du tribunal de bailliage.
Beaucoup de registres paroissiaux sont lacunaires pour la période 1716-1735.

La loi du 20 septembre 1792 confie cette obligation au maire, les registres paroissiaux devenant des registres d'état civil ; les tables décennales (listes alphabétiques des naissances, mariage et décès dressées par période de 10 ans) deviennent obligatoires.


Pour toute recherche d'acte d'état civil, il importe de connaître au minimum la commune d'enregistrement ; si la date précise de l'acte n'est pas connue, il convient de consulter les tables décennales pour connaître la date exacte de l'acte.

Ces sources restent essentielles pour la généalogie familiale, pour appréhender la population locale et ses mouvements, la vie sociale, voire événementielle d'un territoire.

Commencer votre recherche

Monographies communales

A l'occasion de l'Exposition universelle de Paris en 1900, le ministère de l'Instruction publique demanda dès 1898 à  chaque directeur d'école de rédiger une monographie sur sa commune afin de dresser un tableau de l'état de l'enseignement primaire. Les 184 monographies communales concernant l'Essonne constituent un jalon incontournable pour l'histoire communale.

Ces monographies rassemblées par canton sont très structurées et détaillées (situation géographique, climat, agriculture, esquisse historique, étymologie, origines, personnages remarquables, industriels, organisation municipale et scolaire) et richement illustrées (plans, photographies, dessins ou aquarelles).

Vous pourrez consulter le contexte de production de ces monographies (groupe "documentation"), le plan des cantons (groupe "plans des cantons") et bien évidemment les monographies (groupe "communes").

Commencer votre recherche

Plans du cadastre napoléonien

Cadastre napoléonien de DraveilLancé par la loi du 15 septembre 1807, le cadastre parcellaire dit "napoléonien" a la particularité de représenter l'ensemble des parcelles de propriétés, si bien qu'il est une source incontournable pour toute recherche sur l'histoire d'un bâtiment. Les plans essonniens furent dressés de 1808 à  1834.

Le cadastre (plans, état de section, matrices) est établi en trois exemplaires (un pour les communes et les deux autres pour l'administration fiscale). Il s'agit ici d'une des collections de l'administration fiscale (cotation en sous-série 3P dans le cadre de classement des Archives départementales).

Lors de la consultation des plans d'une commune, il convient de commencer par le tableau d'assemblage permettant de retrouver la section où se trouvent les parcelles recherchées. Le bâti est indiqué en rouge.

Commencer votre recherche

Recensements de population

Recensement de Bievres (1836)Les recensements de population renvoient à  différents documents décrivant la population : listes nominatives, bulletins individuels par ménage et maison, états récapitulatifs sommaires par canton et/ou arrondissement. Le premier recensement remonte à  1801, mais la méthode de dénombrement, sa périodicité et le contenu des documents ont fluctué depuis cette date. Les objectifs sont restés néanmoins identiques : comptabiliser les logements et populations et en connaître les caractéristiques principales.

Les listes nominatives de la population allant de 1817 à  1906 ont été numérisées et sont accessibles en ligne (sous-série 6M des Archives départementales de l'Essonne).


En dépit des lacunes (1817 pour l'arrondissement de Rambouillet et Etampes, 1831 pour les mêmes arrondissements et Corbeil et 1866 pour celui de Rambouillet), ces documents constituent des éléments incontournables pour l'histoire économique et sociale, démographique, génétique et familiale, voire la micro-histoire.


Commencer votre recherche

Presse ancienne

Montage de journaux de presseLa presse connaît un véritable âge d’or au 19e siècle après son essor sous la Révolution. Ce développement s’explique par la libéralisation des institutions et l’élévation du niveau d’instruction et le développement des transports ferroviaires et les progrès technologiques (généralisation des presses rotatives, composition mécaniques).
 
Les quelques 7000 numéros mis en ligne offrent une source indispensable pour connaître la vie locale et politique du département de 1839 à 1950.  L’Abeille de Seine-et-Oise (1887-1944) et L’Abeille d’Etampes (1841-1944) représentent plus de 6500 numéros provenant de la collection départementale (Jal/20 et Jal/19) et des collections municipales de Corbeil et d’Etampes.
 
La recherche se fait par année.

Commencer votre recherche