Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

L’écurie Graff fonce vers Le Mans

Publié le : 06.05.2019, dernière mise à jour : 07.05.2019

Installée à Morangis depuis 2013, l’écurie automobile Graff prépare activement l’édition 2019 des 24 Heures du Mans, la course d’endurance la plus prestigieuse au monde. Le podium est dans toutes les têtes de l'équipe essonnienne.

Basée à Morangis, l'écurie Graff se prépare pour les 24h du Mans©Eric Fabre

Fin 2018, l’écurie essonnienne Graff a pris ses quartiers dans un nouvel atelier de 2 700m2 flambant neuf, trois fois plus grand que l’ancien. À l’intérieur, les mécaniciens ont la tête (et les mains) dans le moteur. Ils inspectent chaque pièce, règlent les châssis, préparent ces bolides d’une tonne et quelques 600 CV. Pas loin, dans un simulateur de conduite ultra-moderne, un pilote répète ses gammes, geste après geste, entouré d’ingénieurs qui scrutent ses performances.

La pression monte

L’équipe sportive est dans la dernière ligne droite. Les 15 et 16 juin prochains, Graff alignera sa voiture floquée du numéro 39 sur la ligne de départ de la 87e édition des 24 Heures du Mans. "Le Graal pour tout compétiteur automobile. Seules 60 équipes dans le monde participent à cette épreuve d’endurance mythique", lance Pascal Rauturier, patron de la team Graff.

L’écurie en est à sa troisième édition d’affilée (la quatorzième au total). Avec une idée en tête : accrocher le podium. "En 2018, les six pilotes Graff ont terminé sixième du général, et deuxième de leur catégorie, la LMP2", raconte Pascal Rauturier, passionné de sport auto et compétiteur dans l’âme. Dans quelques semaines, ils enchaîneront à nouveau les tours de pistes à toute allure, à la recherche de la trajectoire parfaite, affolant les chronos.

Installée en Essonne depuis 2013, l’écurie Graff a été fondée dans les années 1980 à Chinon, en Indre-et-Loire, par Jean-Philippe Grand et François Fayman. D'abord engagée dans la conduite de monoplace, elle est aujourd'hui abonnée aux courses d’endurance. "Nous nous sommes également toujours investis dans la formation des jeunes pilotes français", précise encore le patron.

Toujours plus loin

Pascal Graff se vante aujourd'hui d’un joli palmarès, avec plus d’une trentaine de trophées (dont ceux de champions de France en Formule 3 et Formule Ford), et ne compte pas en rester là. En plus des 24 Heures du Mans, l’équipe et ses bolides vont enchaîner cette année les séances d’essai et les courses d’endurance aux quatre coins de l’Europe, faisant même un crochet par Abu Dhabi pour une course de 12 heures. "Pour la première fois, nos voitures participent au championnat du monde d’endurance cette année", annonce Pascal Rauturier. Graaf n’a donc pas l’intention de ralentir le rythme…

 

 

En complément

Aussi sur le web

www.graffracing.fr

 

 

Dernières actus

Sorties

Vidéo : pause estivale en Essonne

"Voilà l’été, j’aperçois le soleil, les nuages filent et le ciel s’éclaircit"… comme le chanteur des Négresses vertes, profitez de la pause estivale pour prendre du bon temps. De châteaux en espaces naturels, de musées en bases de loisirs, c'est le...

Insolite

Magdalène-sur-Seine

Il y a 13 000 ans, des chasseurs-cueilleurs peuplaient les bords de Seine à Etiolles. À la recherche de nourriture, ils y plantaient régulièrement leur campement pour se reposer. La légende raconte même qu’ils auraient fréquenté les derniers...