Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Le cresson essonnien entre à l’Unesco

Publié le : 27.09.2017, dernière mise à jour : 27.09.2017

La culture du cresson à Méréville est entrée au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Elle renforce ainsi la mise en valeur du patrimoine essonnien et l’identité du territoire.

La culture essonnienne du cresson est désormais classée au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco ©DR

La culture essonnienne du cresson est désormais classée au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco ©DR

"L’or vert" de l’Essonne a bien mérité son appellation. Le 23 septembre 2017, à l’occasion de la deuxième fête de la gastronomie de Méréville, les élus locaux ont officialisé l’inscription de la culture du cresson à Méréville au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Cette pratique essonnienne entre au sein de l’institution onusienne au titre des "connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers". Elle y côtoie ainsi le repas gastronomique à la française ou encore le fest-noz breton.

"Cette reconnaissance récompense une profession pour son savoir-faire et c’est une fierté pour la commune de Méréville", a réagi son maire Guy Desmurs. "Elle vient renforcer notre engagement pour la mise en valeur du patrimoine essonnien".


Identité essonnienne

"Le patrimoine n’est pas qu’historique", confirme le président du Département, François Durovray. "Le cresson fait partie intégrante de l’identité de l’Essonne en tant que premier département producteur".

Cultivé depuis le XIXe siècle, le cresson de Méréville représente en effet à lui seul 30 à 40% de la production nationale. Une culture qui a contribué à faire des cressonnières implantées sur la commune l’un des 100 sites remarquables du goût recensés en France par les ministères du tourisme, de l'agriculture, de l'environnement et de la culture.

 

 

Dernières actus

Musée

Vidéo: envie de photo ?

La fin de l’hiver approche et alors que les journées rallongent, votre appareil photo, du coin de l’objectif, vous supplie de lui faire profiter de cette lumière quasi printanière. Vous seriez alors bien inspiré de faire un saut au musée français de...

Sports

Objectif JO

À 16 ans, Vincent Leroux passe 10 heures par semaine sur la Seine à bord de son aviron. Le Montgeronnais est affilié au club nautique de Draveil et a déjà décroché le titre de champion de France d’aviron en 2018. Un bon coup de rame qui pourrait bien...