En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

La renaissance du Grand Dôme

Publié le : 06.12.2017, dernière mise à jour : 06.12.2017

La Fédération française de Judo arrive à Villebon-sur-Yvette. Les judokas s’apprêtent à acquérir le Grand Dôme et à l’ouvrir à de multiples activités. Avec ses 80 000 m² et de nombreux équipements, la salle pourrait également être un atout de taille pour les JO de Paris en 2024.

Teddy Riner lors des Championnats de France de judo au Grand Dôme de Villebon en 2014©DR

Les rois du tatami seront bientôt de retour sous le Grand Dôme de Villebon. Trois ans après y avoir organisé ses Championnats de France, la Fédération française de judo est sur le point d’acquérir cette salle de 80 000 m², fermée depuis 2015.

De multiples activités

La remise des clés est prévue pour le 18 décembre, après des travaux de réfection, et un projet d’immense complexe sportif est déjà sur les rails pour 2019. "La FFJudo prévoit la construction d’au moins cinq salles complémentaires", détaille son directeur général Eric Villant.

Ces dernières comprendront des installations ouvertes aux entreprises, pour pratiquer squash, gym, yoga ou zumba ; un gymnase qui recevra des compétitions, de judo, mais aussi de lutte, tai-chi, escalade… ; un complexe sport et santé doté d’un spa, pour de la rééducation et des check-up médicaux ; une partie ‘e-sport’ avec des simulateurs de golf ou d’aviron ; et un espace restauration rapide et soft. "L’idée est de mutualiser les installations avec d’autres fédérations. Nous installerons aussi ici notre centre de formation régional", ajoute le responsable de la FFJ. 

Notoriété du site

Le Grand Dôme pourrait également servir de site d’accueil aux délégations étrangères lors des JO de Paris 2024. Sans oublier les retombées en termes d’image. "Cette implantation, à l’entrée du parc d’activités de Courtabœuf, constitue un formidable outil de promotion territoriale", estime Dominique Fontenaille, maire de Villebon et conseiller départemental du canton. "Personne ne connaissait Clairefontaine avant le Centre national du football, ni Marcoussis avant celui du rugby", rappelle de son côté Eric Villant. "Maintenant, on va connaître Villebon grâce au judo."

Dernières actus

Festival

Au Download avec les Teacup Monster

Les trois essonniens de Teacup Monster ont été sélectionnés par Le Plan dans le cadre du Download Project pour ouvrir la troisième journée du festival. Une première fois sur une scène de cette importance pour le trio rock qui vient de sortir un...

Portrait

Adrien Renaudin, roi de l’asphalte

Adrien Renaudin a commencé le karting à l’âge de sept ans, sur la piste de kart indoor de Wissous. Douze ans plus tard, il caracole en tête des classements et a notamment remporté la première course du championnat d’Europe 2018 en mai dernier....