Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Guilhem Worms : sur la "voix" de l’excellence

Publié le : 22.05.2019, dernière mise à jour : 22.05.2019

Le baryton-basse Guilhem Worms, nommé aux dernières Victoires de la musique classique dans la catégorie révélation, a grandi en Essonne et fait ses premières armes au conservatoire intercommunal de Milly-la-Forêt. Rencontre.

©C.Plumey

"Lorsque j’ai appris ma sélection aux Victoires, j’ai été très surpris car je ne m’y attendais pas du tout, s’étonne Guilhem Worms, une basse est rarement sélectionnée". En février dernier, les Victoires de la musique récompensant les meilleurs artistes du répertoire classique ont mis un coup de projecteur sur cet artiste essonnien.

"J’ai commencé à 6 ans au conservatoire de Milly-la-Forêt détaille l’enfant du pays. J’ai intégré une chorale puis j’ai commencé l’étude du violon à 7 ans." Jusqu'à la fin du lycée Guilhem participe aussi à un chœur où il interprète de la musique du monde et traditionnelle. Plus tard, l’un de ses professeurs lui conseille d’essayer l’opéra. C’est le déclic !

L’artiste n’éclipse pas pour autant les études universitaires. Après un passage à l’université d’Évry, il obtient une licence d'ethnomusicologie à l'université Paris 8. Puis ce sera le pôle d'enseignement supérieur de la musique en Bourgogne et le prestigieux Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Loin de la pratique opératique, Guilhem Worms aborde aussi d’autres registres. Il propose durant quelques années des cours de Human beatboxing (pratique consistant à imiter des sons d’instruments avec sa bouche) au conservatoire de Milly. Le chanteur y donne également des leçons aux personnes en situation de handicap "afin de rendre la musique plus accessible".

Le conservatoire de Milly, créateur de lien social

Même s’il n’a pas remporté de prix, sa participation aux Victoires de la musique classique a mobilisé le village et lancé un mouvement de solidarité. "Mon entourage et les habitants de Milly se sont pris au jeu relate Guilhem. Comme quoi, un conservatoire est un lieu essentiel qui rassemble les gens". L’événement a aussi donné des ailes au projet qu’il conduit avec la claveciniste Camille Delaforge, son épouse, avec laquelle il se produit en duo. "Un cd va pouvoir sortir et nous continuerons les récitals !" se réjouit-il.

Après avoir foulé la scène du Théâtre des Champs-Elysées en mars, le baryton se chantera sur les scènes mythiques du Palais Garnier et de l’Opéra Bastille en 2020 et 2021.

En suivant sa propre voie, l’essonnien a su rejoindre l’élite du chant lyrique !

En complément

Dernières actus

Sports

La reprise des activités sportives en toute sécurité

Désormais, l’ensemble des piscines, plans d’eau, gymnases, salles de sport et parcs de loisirs sont rouverts. L’envie de se dépenser et d’en profiter riment avec les vacances d’été. Toutefois, le respect des gestes barrières reste de mise. Cette...

Musée

À la découverte du musée volant Salis

Le musée volant Salis, véritable fresque vivante de l’aviation, s’est construit pas à pas, de grand-père en petits-fils, grâce à une passion commune et une volonté tenace de préserver le patrimoine aéronautique tout en le faisant découvrir au...