En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

En 2018, l’Essonne célèbre Foujita

Publié le : 31.01.2018, dernière mise à jour : 31.01.2018

À l’occasion du cinquantenaire de la mort de Léonard Foujita, le Département lance une série de rendez-vous. Pour commencer cette année de commémoration, l’exposition "Foujita, de Montparnasse à Villiers-le-Bâcle. L’itinéraire d’un peintre" est à découvrir dès maintenant dans sa maison-atelier de Villiers-le-Bâcle.

Foujita en toute intimité

Né à Tokyo en 1886, Léonard Tsuguharu Foujita s’embarque pour la France en 1913. Pendant l’entre-deux-guerres, il devient l’un des artistes les plus admirés, créant une œuvre figurative raffinée et délicate, avant de repartir pour le Japon. À son retour en France après une absence de 17 ans, il obtient la nationalité française et décide en 1960 de s’installer à Villiers-le-Bâcle après un passage à Paris.

En 1991, Kimiyo Foujita, l’épouse du peintre, fait don de son atelier et d’une grande partie des collections, dont des tableaux monumentaux, au Conseil départemental de l'Essonne. Elle exauce alors le vœu de l’artiste en permettant la conservation et l’ouverture au public de ce lieu de mémoire unique en Île-de-France.

"Du quartier de Montparnasse au village de Villiers-le-Bâcle, l’exposition que nous proposons cette année à la Maison-atelier Foujita dévoile l’univers de l’artiste. Cinquante ans après sa disparition, Foujita semble être toujours présent !" précise Aurélie Gros, Vice-présidente du Département, déléguée à la culture, au tourisme et à l'action extérieure. Il en ressort un portrait jamais vu, tout en émotion. L’exposition présente des témoignages, accompagnés de photographies souvent inédites. "À travers cette exposition, le Département de l’Essonne est heureux et fier de pouvoir vous faire partager l’intimité de l’artiste. Il vous suffit de pousser les portes de la Maison-atelier et de laisser la magie Foujita opérer !" ajoute François Durovray, Président du Département de l’Essonne.

Une année d’expositions

Cette année d’expositions est l’occasion de conserver et de valoriser la maison-atelier à Villiers-le-Bâcle, mais aussi de développer des partenariats culturels qui ont abouti à un programme riche permettant de (re)découvrir un artiste aux multiples facettes.

La Fondation Foujita, la Maison de la Culture du Japon, le Musée des Beaux-arts de Reims, le Musée Maillol, le Musée de la Toile de Jouy, le Château du Val Fleury, le Musée français de la photographie, les Archives départementales de l’Essonne et la Maison-atelier Foujita se sont en effet associés pour rendre hommage à l’artiste japonais.

D’ailleurs quand on parle de Léonard Foujita, le deuxième lieu emblématique venant à l’esprit est la chapelle Notre-Dame-de-la-paix qu’il a décorée à Reims. C’est donc tout naturellement que François Durovray,et Arnaud Robinet, maire de la ville de Reims, se sont accordés sur le montage d’une exposition commune au Musée des Beaux-arts de Reims du 10 novembre 2018 au 11 février 2019.

>> Découvrez sans plus tarder 
le programme complet 

Essonne Mécénat

À l’occasion du cinquantenaire de sa mort, le Département propriétaire de cette maison-atelier, souhaite réaliser des travaux de conservation et construire un nouveau lieu d’exposition sur le site. Des projets qu’il ne peut financer seul. Tous les dons sont les bienvenus.  

Dernières actus

Sorties

À la découverte de la verrerie d’art de Soisy-sur-École

C'est une matière qui se travaille à plus de mille degrés et fait rêver à tous les âges. À la tête de la verrerie d’art de Soisy-sur-École, Frédéric Allary façonne le verre avec passion. Son travail touche le grand public comme les professionnels....

Rugby

L’Essonne terre de rugby

Le Département et la Fédération française de rugby ont signé en novembre 2017 une nouvelle convention réaffirmant leur coopération pour la période 2017-2020. Celle-ci s’appuie sur une forte mutualisation des moyens humains et matériels pour faire de...