Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Shaka Ponk

SHAKA PONK

Samedi 29 juin - 22H45

Cette aventure humaine, depuis dix ans, continue d’avancer dans un spectre sonore augmenté. La guitare de C. C., la basse de Mandris, la batterie de Ion, les claviers de Steve et les voix de Frah et Samaha continuent de s’épanouir séparément tout en renforçant l’impressionnante cohésion qui reste leur marque de fabrique. Avec son sixième album, Shaka Ponk est un groupe qui s’est toujours fait un devoir d’être en prise avec son époque pour en capter la complexité et en décrypter l’essence. Depuis septembre 2015, date de leur dernière apparition, terrorisme, état d’urgence, vagues de migrants, crises politique, économique et écologique ont traversé le monde qui hésite entre basculer du côté du mal ou de l’amour. Après la tournée marathon (plus d’un million de spectateurs) qui a suivi la sortie des albums The White Pixel Ape et The Black Pixel Ape (200 000 exemplaires), ils ont investi La Factory pour continuer de se consacrer à la musique, mais aussi à la vidéo et au graphisme. S’abandonner à l’ivresse de leur propre et pure énergie dans Gung Ho, faire de l’autodérision dans Slam (accompagné d’un rap hilarant signé Édouard Baer) ou mettre les pendules à l’heure sur leur identité artistique dans Rusty Fonky, ils savent aussi. Plus étonnant, peut-être, pour un groupe à ce point catalogué "hard core", est de les voir cerner avec compassion le personnage meurtri de Faking love, de faire revivre une jeune fan morte dans le très folk Summer Camp, ou d’étaler leurs doutes existentiels au grand jour dans Mysterious Ways, leur première ballade. Signe que sous sa carapace de métal à l’épreuve des balles, ce groupe sans équivalent, dont la rageuse expressivité, la fureur cathartique demeurent intactes, sait aussi aborder des sujets délicats, tourner autour de thèmes sensibles. 

 

 

 

Smells Like Teen Spirit (clip)

Teaser live MonkAdelicTour 2018 (live)