Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
1 vues

Cadre de vie

Toute l'actualité de "Cadre de vie"

Bruit : Donnez votre avis !

Embouteillages

Le Conseil général de l'Essonne est en cours d'élaboration d'un plan de prévention du bruit dans l'environnement. Ce plan décline les mesures prioritaires applicables en Essonne pour les 5 années à venir pour lutter contre les nuisances sonores. Donnez votre avis !

Réduire les nuisances sonores

Le bruit constitue de nos jours un problème de santé publique, dont les effets peuvent nuire gravement à la santé et au bien-être des Essonniens. Si le bruit provoque d'importants dégâts sur notre système auditif, notamment les célèbres acouphènes, certains chercheurs s'intéressent aussi à des conséquences moins connues, sur les systèmes cardiovasculaire et immunitaire, le sommeil et même l'acquisition du langage. Le Conseil général de l’Essonne s’implique sur ce délicat problème depuis plusieurs années.

Une nouvelle étape est lancée avec l’élaboration d’un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE). Ce plan décline les principales mesures prévues dans les 5 ans à venir, ainsi que les actions déjà engagées par le Conseil général de l’Essonne en matière de lutte contre le bruit.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 21 départemental (lien) et du Plan climat énergie territorial (lien). Il répond également aux exigences de la directive européenne 2002/49/CE du 25 juin 2002 relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement. Cette directive impose aux Départements d’élaborer un plan de prévention du bruit sur les routes où le trafic routier est supérieur à 6 millions de véhicules par an.

Ce projet de plan de prévention du bruit dans l’environnement a été établi sur la base des cartes stratégiques de bruit réalisées par le Département et l’Etat.

Cinq objectifs principaux

Le Conseil général compte agir dans les secteurs prioritaires autour de cinq axes d’intervention. Le premier axe consiste à poursuivre la protection du public, des collégiens et des agents départementaux au travers notamment d’études pour analyser les bâtiments soumis à ces nuisances.

Le second axe met en avant les opérations permettant de réduire directement les nuisances sonores (protections anti-bruit, renouvellement des couches de roulement) et de favoriser les modes de déplacements moins bruyants (transports en commun, covoiturage...).

Le troisième axe vise à mieux observer, communiquer et sensibiliser au bruit. Le Conseil général de l’Essonne prolongera ses actions en matière d’évaluation, de sensibilisation, de communication et de surveillance dont notamment son soutien financier à l’observatoire Bruitparif et mènera également diverses actions pédagogiques de sensibilisation.

La protection des riverains dans les zones prioritaires demeurant également un axe important d’intervention, les projets de requalification des RN7 et RN20 intégreront très en amont la dimension acoustique. Le Conseil général de l’Essonne pourra travailler avec les communes, les intercommunalités ou d’autres acteurs institutionnels sur les zones de bruit jugées prioritaires.

Le dernier axe d’action consistera à préserver les zones départementales de ressourcement. Ces zones correspondent à des zones naturelles (espaces naturels, forêts, parcs départementaux) permettant de maintenir des îlots de calme.

Donnez votre avis

Cet article ne présente que très succinctement les axes d’intervention et d’actions du PPBE. Soucieux d’associer les Essonniens sur le sujet, le Conseil général vous invite à verser vos contributions sur ce document jusqu’au 16 mars 2013 avant qu’il ne approuvée par l’Assemblée départementale.

Pour se faire, rien de plus simple, vous pouvez télécharger le projet en cliquant ici et envoyez vos avis et remarques à l’adresse ppbe@cg91.fr

Date de création : 16 01 2013
Dernière mise à  jour : 16 01 2013

Mais aussi

• Voir notre rubrique sur le bruit