En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
129 vues

Cadre de vie

Le prix de l'eau en Essonne

Les élus du Conseil départemental ont révisé la politique de l’eau en décembre 2012 et ont souhaité disposer d’un état des lieux exhaustif des prix de l’eau et des pratiques sur le territoire essonnien. La politique départementale, particulièrement volontariste en matière de maîtrise publique des services d’eau et d’assainissement, apporte une aide pour les études d’audits, de décision du choix de mode de gestion de ces services, et accorde une bonification d'aide aux collectivités en régie.

zone rurale


Ces services d’eau et d’assainissement tirent leurs ressources de la facture d’eau. Les choix relatifs à ces services (niveau d’investissement pour apporter un service de qualité, mode de gestion…) affectent donc la facture d’eau des Essonniens. Le Conseil départemental a mené la première enquête exhaustive sur le prix de l’eau en Essonne. Menée sur la période 2005-2010, elle pourra être actualisée prochainement pour identifier les évolutions en cours. Elle comprend les limites de ce type d’enquête mais permet de faire ressortir un certain nombre d’éléments :

  • Un prix moyen du mètre cube d’eau payé par un Essonnien de 4,17 euros TTC/m3 en 2010, avec une part eau potable restant prépondérante, devant l’assainissement et les taxes et redevances ;
  • Près de 70% des Essonniens paient leur eau entre 3 et 4,5 € TTC/m3 ; le budget annuel « eau » d’un foyer, sur la base d’une facture de 120 m3, est de 500 euros.
  • Une hausse marquée depuis 2005 de 4% par an ;
  • De grandes disparités entre communes, notamment en fonction de la taille, tant sur le prix de l’eau que sur son évolution : les communes de moins de 1 000 habitants ont vu leur prix de l’eau augmenter en moyenne beaucoup et le prix de l’eau des petites communes (moins de 500 habitants) est hautement variable ;
  • Un prix de l’eau essonnien élevé en comparaison des moyennes nationales ou régionales disponibles ;
  • Une répartition complexe des compétences, particulièrement en assainissement empêchant l’analyse de facteurs influant sur le prix de l’eau : mode de gestion, répartition du prix de l’eau par destinataires ;
  • Des facteurs importants de mutualisation (grands équipements de production d’eau, d’épuration des eaux usées) de la grande zone urbaine du nord Essonne qui semblent peu influer sur la facture d’eau (par rapport à des grandes agglomérations) ;
  • Des perspectives d’augmentation pérenne sur la période 2010-2015, notamment en raison des investissements en assainissement et de la hausse forte de la TVA.