En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
6 vues

Cadre de vie

Le pilotage du projet

CLIMATE est un projet stratégique, transversal et complexe de la collectivité visant la préservation du climat. Le développement durable - particulièrement la dimension énergie/climat - constitue une priorité départementale. Un volet énergie/climat est donc intégré à de nombreuses politiques publiques traduisant l’engagement politique de la collectivité dans ce domaine.

Personne prenant des notes


De nombreuses directions sont ainsi mobilisées dans ce projet, ce qui implique de s’adapter aux temps des projets de chacun et de prendre en compte les spécificités de multiples familles de métiers. L’ensemble des thématiques liées à l'énergie est balayé par le projet CLIMATE. L'innovation et les éco-activités, la mobilité, la précarité énergétique, la construction durable, l’exemplarité, l’éducation, sont autant d’axes à développer de manière continue, afin de générer des impacts durables à moyen et long terme sur le territoire. Cette transversalité des actions menées a nécessité tout au long du projet un pilotage collaboratif. Les rencontres entre porteurs de projets lors des comités techniques permettant des passerelles entre les actions. Un site collaboratif interne a été mis en place pour l’équipe projet.

La multiplicité des acteurs impliqués dans le projet a demandé un suivi administratif et financier minutieux adaptées aux différentes procédures des directions de la collectivité. Une communication régulière en interne par le journal interne, via le site intranet, par les panneaux réalisés pour le projet a permis de porter à connaissance et de mobiliser de nombreux agents sur les enjeux du projet CLIMATE. Enfin par une large communication externe, au niveau national et départemental l’équipe de pilotage a tenté de faire évoluer les pratiques de la collectivité et ses partenaires, avec comme ambition d’être moteur du changement sur l’Essonne et de partager les bonnes pratiques avec de nombreux acteurs nationaux.

Pour mener à bien ce projet, le pilotage du projet a été construit autour de plusieurs instances :

  • Le groupe projet (constitué de 3 agents de la Délégation au développement durable et solidaire et d’un agent du Secrétariat général) en charge de la coordination et de la gestion globale administrative et financière du projet CLIMATE. Cette équipe était chargée de la remontée des pièces justificatives de tous les projets pour l’archivage, de la préparation des comités techniques et de leurs comptes rendus, de la rédaction des divers rapports d’avancement, de la préparation des visites de la Commission européenne ou du cabinet Astrale (assurant le monitoring du projet), de rendre compte des avancements en comité de direction, et lors des commissions permanentes du Conseil général de l’Essonne et de l’accompagnement de certaines directions dans les phases délicates de l’avancement de leur action. Au cours du déroulement du projet, l’équipe de pilotage a mis en place des outils de pilotage adaptés à la spécificité du projet et des porteurs de projets.
  • Un comité technique, composé de l’ensemble des chefs de projet impliqués dans CLIMATE, s’est réunit trimestriellement pour faire état de l’avancement des actions du projet, des difficultés rencontrées et des leviers d’actions mis en œuvre. Ces comités techniques ont également permis de favoriser la transversalité et les articulations entre les différentes composantes du projet.
  • Des présentations en comité de Direction générale et en comité de direction ont permis de faire le point sur l’avancement global du projet et de réorienter certaines actions.
  • Un comité d'élus s'est réuni en début de projet, lors du renouvellement de l’Exécutif départemental (en 2011) afin de coordonner les politiques publiques liées au projet CLIMATE. Il a été réuni également pour la présentation des résultats du Bilan Carbone en décembre 2013.


La présentation de l’avancement annuel des projets en Commission permanente a permis d’assurer une discussion des élus autour du projet.


Evaluation

En tant que projet de démonstration, la mise en œuvre de CLIMATE est doublée d’une évaluation « in itinere ». Un outil d’évaluation ex ante, dont la mise au point a été confiée à un prestataire en début de projet, a permis d’assurer un suivi du projet et de faire une évaluation ex post.

Ces outils ont été actualisés par chaque chef de projet à chaque fin de semestre. Une évaluation finale a été réalisée en interne à l’issue de la démarche. Un bilan carbone du territoire et de la structure a été réalisé en 2013 pour estimer l'évolution des émissions de CO2 induits par les activités du territoire essonnien.

Le processus d’évaluation final a été construit de la manière suivante :

  • la réalisation des monographies du projet initial avec une déclinaison de chaque action afin de construire l’évaluation.
  • l'analyse évaluative des monographies au travers du prisme de questionnements proposés par la Commission européenne dans le cadre de la trame de ce rapport.. Ce travail de questionnement associé à l’analyse quantitative des fiches d’évaluation ex-ante a permis de réaliser un profil de déroulement de chaque action du projet CLIMATE.
  • l'analyse entre l’état initial et l’état final de chaque projet par rapport au tableau de questionnement spécifique construit lors de la phase d’évaluation ex-ante. L'objectif étant d’identifier avec chaque porteur de projet les écarts entre les impacts qualitatifs imaginés initialement et obtenus à la fin du projet.


Ces trois phases ont permis de réaliser des analyses évaluatives qualitative et quantitative de chaque action lors du deuxième semestre 2014.

Les actions proposées dans le projet constituent des leviers majoritairement indirects pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire, puisqu'elles visent avant tout à favoriser de nouveaux comportements sur un public externe au Département (habitants, entreprises, communes, bailleurs sociaux...). Les effets produits seront donc mesurables sur le long terme. Si l'impact sur le changement climatique n'est pas direct, ces actions sont néanmoins nécessaires et le niveau territorial pour les mettre en oeuvre s’est avéré pertinent. Le cadre territorial intermédiaire est en effet suffisamment large pour produire un réel impact et suffisamment proche pour toucher plus facilement le public.


Détail du budget



Tableau prévisionnel Budget




Tableau Final budget

 

 *volet 2 supprimé lors de la candidature

Ces éléments montrent que le budget du projet avait assez bien été calibré par volet d’action. Le temps humain estimé initialement lors de la candidature et effectué réellement a en revanche été largement sous-estimé. En effet pour aboutir, il a fallu pour de nombreuses actions un investissement humain plus important pour faire face aux nombreux imprévus du déroulement d’un projet innovant, de la phase conception jusqu’à la réalisation (en passant par l’expérimentation, l’évaluation, la consolidation et la valorisation).

Dissémination du projet après la fin de la convention :
Le Département s’est engagé à poursuivre ces actions de valorisation et de dissémination des actions du projet CLIMATE après la fin de la convention. Le document de communication AFTER LIFE récapitule l’ensemble des perspectives des services pour poursuivre la valorisation de leurs actions.

• AFTER LIFE communication plan [pdf]