En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte

Cadre de vie

A vélo ou à pied, c'est possible

Dans le cadre du développement durable, maîtrisé et solidaire du territoire essonnien, le Conseil départemental a souhaité élargir les choix de modes de déplacement en apportant une attention particulière aux déplacements des deux roues non motorisés, des piétons y compris des personnes à mobilité réduite et des rollers.

 

Cycliste sur une bande cyclable


Le Schéma Directeur Départemental des Circulations Douces

Dans le cadre de son agenda 21, le Conseil départemental a approuvé un Schéma Directeur Départemental des Circulations Douces (S.D.D.C.D.), le 20 octobre 2003.

Le Schéma Directeur Départemental des Circulations Douces (S.D.D.C.D.) est un outil de planification des aménagements de liaisons douces à horizon 2015. Il se structure en 35 itinéraires (soit un réseau armature représentant 427 km). Un réseau complémentaire de voie verte a été intégré au S.D.D.C.D. sur des emprises propices aux loisirs notamment (Aqueduc de la Vanne et du Loing, Chemin Gâtinais Beauce).

Ce schéma comporte des objectifs multiples visant à :
•    Promouvoir les modes doux par la mise en place d’itinéraires continus, confortables et lisibles ;
•    Garantir la sécurité de tous les usagers sur les routes départementales en les rendant multimodales ;
•    Permettre la desserte d’équipements structurants d’intérêt départemental ou régional ;
•    Créer un maillage du réseau départemental avec les réseaux communaux ou intercommunaux ;
•    Mettre en place un jalonnement sur les routes départementales peu fréquentées pour mettre en valeur le patrimoine naturel essonnien.

La Charte des circulations douces

Dans sa Charte départementale des circulations douces, le Conseil départemental en concertation avec les Fédérations des usagers des modes doux a adopté cinq principes pour garantir le confort et la sécurité des itinéraires destinés aux piétons et aux cyclistes.

•    Le principe de continuité : le Département doit aménager des itinéraires les plus directs et dégagés possible ;
•    Le principe de confort : Le Département dot être le garant d’itinéraires incitatifs par la qualité du parcours, du revêtement, de l’éclairage, de l’entretien et par la création de stationnement adapté ;
•    Le principe de lisibilité : Le Département doit mettre en place un jalonnement permettant la perception et la compréhension des itinéraires ;
•    Le principe de stationnement et l’intermodalité : tout projet doit prévoir un stationnement adapté aux vélos et permettre à l’usager de se déplacer par le biais de plusieurs modes de transports (vélo + trains, vélo + bus, etc.) ;
•    Le principe de la concertation et de la communication : au-delà de la concertation réglementaire (au titre du Code de l’urbanisme) et des procédures d’enquêtes publiques, le Département s’engage à organiser une concertation, le plus en amont possible de chaque projet, avec les futurs usagers potentiels que sont les fédérations d’usagers, de parents d’élèves, de riverains, etc.

Les voies vertes

Relier l’Orge à la Seine
L’objectif de cette liaison douce est de relier le Bois de Saint-Eutrope à la vallée de la Seine par un itinéraire structurant, continu, confortable et lisible destiné aux piétons et cycles.
Téléchargez la fiche-projet [pdf]

Aqueducs de la Vanne et du Loing
Les aqueducs de la Vanne et du Loing qui transportent l’eau vers Paris traversent le département sur 42 km. Une emprise qui permet la création d’un cheminement. Quatre promenades emprunteront à terme ce parcours. Un premier circuit "Les lacs de l’Essonne" de 5 km a été aménagé sur les communes de Viry-Châtillon, Grigny et Ris-Orangis.
Téléchargez la fiche-projet [pdf]