En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
64 vues

Cadre de vie

Se déplacer autrement

62% des déplacements des Essonniens se font en voiture individuelle pour un trajet moyen de seulement 6 km. Pourtant, le coût, le temps passé à se déplacer dans des conditions parfois difficiles, la pollution de l’air et le bruit nuisent à la qualité de vie de chacun.

Feux pour piétons et vélo


Les transports représentent 30% des émissions de gaz à effet de serre. L’engagement national qui consiste à réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020 trouve un écho dans la politique du Département et de la Région qui prévoit d’ici 2020 une diminution de 2% des déplacements en voiture et deux-roues motorisés dans un contexte général de croissance de 7% des déplacements.

Favoriser le covoiturage et l’autopartage

L'inquiétude quant à l'environnement rejoint une préoccupation économique. Avec l'augmentation du prix du pétrole, le poste transport qui représente déjà quelque 15% du budget moyen des ménages, s'alourdit. Les ménages modestes sont les plus touchés par ce problème, car ce sont eux qui doivent effectuer les déplacements les plus longs pour se rendre sur leur lieu de travail. Le soutien du Conseil départemental au covoiturage et à l’autopartage répond à une volonté de favoriser l’accès de tous aux transports dans le respect des principes du développement durable.

Promouvoir les alternatives à la voiture

Acteur exemplaire, le Conseil départemental a adopté un Plan de déplacements pour optimiser les déplacements et favoriser les transports moins polluants au sein de la collectivité. Nouveau mode de conduite plus économe en carburant et moins émetteur en CO2, la pratique de l’éco-conduite est diffusée auprès de tous les agents départementaux. Le développement d’infrastructures dédiées aux circulations actives (piéton, vélo) sur tout le territoire favorise des modes de déplacement respectueux de l’environnement, des habitants et accessibles à tous.