En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
215 vues

Cadre de vie

Routes

Le Conseil départemental a pour mission de conserver , moderniser, exploiter et améliorer le réseau routier départemental long de 1 386 km dans le respect des utilisateurs, des riverains et de l’environnement. Ce réseau comporte des axes très différents : voies "rapides"à deux fois deux voies,et deux voies "traditionnelles". Il réalise de multiples fonctions dont celle du raccordement au réseau des axes routiers ou autoroutiers majeurs. Il assure une sécurité optimale pour les usagers et facilite leurs déplacements.

Construction d'une route


Entretenir et améliorer le réseau

Le Département facilite et sécurise les déplacements effectués sur son réseau. Chaque année, le Département lance des projets pour faciliter le quotidien des Essonniens sur la route. Aménagement de ronds-points, carrefours, remodelage esthétique et fonctionnel d’axes existants, les chantiers entrepris sont très variés. Une surveillance permanente permet de gérer efficacement les infrastructures au quotidien.
Des "patrouilleurs", qui sont les "yeux de la route", se relayent pour surveiller le réseau et y noter les conditions de circulation ainsi que les éventuels désordres qui pourraient perturber le trafic. Le Département est en contact avec la Préfecture de l'Essonne, les autres gestionnaires de réseaux (autoroutes…) et le Centre Régional d'Information Routière, afin de rendre compte des opérations effectuées et de participer à la coordination des mesures de circulation. Les agents du Département ou des entreprises missionnées interviennent au plus vite pour rétablir des conditions de circulation acceptables à la suite des accidents, des incidents ou des intempéries.

Des routes plus durables avec moins de nuisances

La conservation, l'amélioration et la modernisation du réseau routier départemental sont une priorité. Ces aménagements sont réalisés en utilisant les normes les moins polluantes pour l'environnement, en respect avec son Agenda 21. Ces campagnes concernent tant la chaussée et les équipements que les dépendances de la route (nettoyage et remplacement de la signalisation, reprise du marquage, entretien des points d'éclairage, fauchage des accotements (définition dans le lexique), balayage des chaussées sur des sites particuliers…). Le remplacement des couches de roulement et le renforcement des structures sont basés sur un programme annuel en fonction des dégradations constatées et des niveaux de trafic mesurés.   

Priorité sécurité

Tous les équipements mis en place sont crées en vue de réduire le nombre d'accidents et de victimes de la route que ce soit pour les conducteurs ou pour les autres utilisateurs de la route (vélos, piétons, bus...). Outre les mesures de sécurisation des zones à risque (sorties d'écoles, etc.), de nombreuses actions d'informations sont menées à destination de tous les Essonniens.

Le trafic routier

Pour connaître le trafic routier sur son réseau, le Département procède à des comptages routiers sur plus de 400 points spécifiques auxquels s'ajoutent une trentaine de stations automatiques. Le réseau essonnien supporte des trafics variés. Très élevée sur certaines sections, notamment dans le Nord du Département (près de 60 000 véhicules/jour sur la RN 20 au Nord de la Francilienne par exemple), la circulation est en majorité modérée à faible surtout dans le Sud de l'Essonne (150 véhicules par jour à Mespuits sur la RD 12 par exemple).

Consultez l’état du trafic en Ile-de-France

La viabilité hivernale

L'hiver, pour faire face aux intempéries, plus de 80 agents du Conseil départemental sont mobilisés, assistés par des entreprises spécialisées. Ils réalisent des traitements spécifiques (salage, déneigement…) au regard des prévisions météo et ce au moyen de 35 saleuses qui interviennent sur autant de circuits prédéfinis.
La longueur totale traitée représente la distance à vol d'oiseau de Paris à Lisbonne et un traitement moyen dure entre 3 et 5 h. Lors d’alertes importantes (épisodes neigeux ou de verglas), le Conseil départemental met à disposition des usagers un bulletin météo deux fois par jour sur le site essonne.fr ainsi qu’un répondeur téléphonique (lien).
Le coût global du traitement hivernal des routes départementales s'est élevé à 2,2 millions d'Euros en 2011. Ce coût comprend les mises en astreinte des entreprises spécialisées et les traitements du réseau qu'elles ont effectués. Ce montant n'inclut pas les "frais de régie" (personnel et matériel du Département également impliqués dans la viabilité hivernale.