Le schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles

Depuis plus de 20 ans, le Conseil départemental travaille à la préservation des écosystèmes du territoire essonnien au travers de sa politique des Espaces Naturels Sensibles. Afin de poursuivre cet effort en faveur de la biodiversité, le Département s'est doté d'un schéma départemental des ENS pour la période 2012-2021.

panorama a Moigny

 

Méthodologie d’élaboration

L'élaboration du schéma s’est appuyé sur une évaluation détaillée de la politique engagée depuis 20 ans, ainsi qu’un diagnostic environnemental du territoire mené en 2009 et 2010.

Ces approches ont été enrichies par des expertises externes (Muséum national d’histoire naturelle, associations locales de protection de l’environnement…) pour aboutir à la définition de pistes d’actions hiérarchisées.


Principales orientations du schéma

Le schéma s’articule autour 2 orientations transversales bâties autour de principes de solidarités, de partenariats et d’éducation des populations structurent fortement ce document :

  • Orientation I - Rétablir le lien entre la population locale et la nature

    • Aménager la trame verte et bleue pour l’écomobilité des essonniens
    • Développer un écotourisme maîtrisé
    • Dynamiser le réseau des centres d’information sur la nature
    • Promouvoir la randonnée pédestre sur des itinéraires de qualité
    • Développer la randonnée équestre
    • Permettre la pratique d’une pêche durable
    • Sensibiliser les Essonniens au travers d’une politique territoriale identitaire
    • Accueillir durablement le public sur les espaces naturels

  • Orientation II - Développer de nouvelles solidarités et synergies autour du patrimoine naturel

    • Mobiliser les jeunes autour de projets environnementaux
    • Faire du patrimoine naturel un vecteur d’intégration sociale
    • Encourager la démocratie participative
    • Mobiliser les forces vives autour de projets fédérateurs
    • Affirmer la politique ENS dans un cadre supradépartemental.

Au-delà de la protection environnementale, les 2 autres piliers du développement durable - que sont les volets économiques et sociaux - n'ont donc pas été oubliés. En effet, plusieurs grands principes de solidarité fédèrent l’ensemble des actions prévues par ce document : ils réaffirment par exemple que la nature doit être accessible à tous, y compris aux Essonniens les plus défavorisés. Les personnes âgées et handicapées feront l’objet d’actions renforcées en matière d’accessibilité et d’intégration. Le patrimoine naturel peut également constituer un extraordinaire support d’éducation populaire et de mobilisation pour les jeunes générations.

En compléments à ces orientations sociales et partenariales, 5 axes forts d’intervention portent sur la préservation et la valorisation du patrimoine naturel essonnien :

  • Axe I - Préserver la biodiversité
  • Axe II - Restaurer la fonctionnalité des trames vertes et bleues
  • Axe III - Pérenniser et valoriser les écopaysages
  • Axe IV - Valoriser la géodiversité comme éléments d’identité territoriale
  • Axe V - Lutter contre le réchauffement climatique.


Avec ce document, la politique départementale s’élargit donc à de nouveaux champs d’intervention :

  • un volet "Nature en ville" qui intègre l’importance des enjeux écologiques et sociétaux de la biodiversité urbaine et qui prévoit une intervention renforcée du Conseil départemental dans la partie Nord du département où les enjeux écopaysagers et sociaux sont particulièrement prégnants.
  • un volet "Agriculture" qui comprend des interventions sur la diversité génétique agricole et la "trame jaune", proposant notamment des actions en vue de préserver les paysages agricoles périurbains et les pratiques rurales traditionnelles ;
  • un volet "Trame verte et bleue" qui prévoit la restauration de continuités écologiques et la création d’un maillage de liaisons douces entre la ville et les espaces agronaturels, en accord avec les objectifs des lois Grenelle I et II ;
  • un volet "Protection de la ressource en eau" qui permet l’acquisition de terrains en vue de protéger les nappes phréatiques.

Enfin, cette politique s’intègre pleinement à l’aménagement du territoire, notamment en proposant un développement écotouristique maîtrisé et une revalorisation du cadre de vie des Essonniens.

En complément

DOCUMENTS