En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Ayez la nature participative

La protection du patrimoine naturel doit être prise en compte au niveau planétaire, national mais aussi local. Voila pourquoi, le Conseil départemental a décidé d’être un acteur fort dans ce domaine, en menant une politique volontariste visant à transmettre un patrimoine naturel préservé aux générations futures.

Au-delà des actions conduites par les pouvoirs publics, il est important que les citoyens se mobilisent dans la préservation de leur environnement. Les initiatives individuelles ou associatives sont d’ailleurs nombreuses dans ce domaine, et le Conseil départemental leur apporte son soutien.

Essonne Verte, Essonne Propre

La contribution de tous est primordiale pour maintenir un cadre de vie agréable. Voilà pourquoi, le Conseil départemental organise depuis 19 ans la manifestation « Essonne verte - Essonne propre » qui mobilise chaque année des centaines d’écocitoyens dans toute l’Essonne autour d’opérations de réhabilitation et de sensibilisation. 150 à 160 projets par an permettent de collecter plus de 200 tonnes de déchets. Chantiers de bénévoles, animations nature, ateliers pédagogiques se succèdent du 1er avril (Semaine du développement durable) à la mi-juin, organisés par les collectivités, les associations et les établissements scolaires. Forêts, parcs, rivières et marais bénéficient ainsi annuellement d’un grand nettoyage de printemps !


Ensemble, veillons sur la nature

Depuis 1989, le Conseil départemental de l'Essonne, à  travers le Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles, a acquis 1 460 ha de sites naturels et protégé 2 576 km de sentiers ruraux en collaboration avec les collectivités locales et le Comité Départemental de Randonnée Pédestre en Essonne (CDRP 91).

Afin de connaître votre avis sur cette gestion et nous informer des éventuels problèmes rencontrés lors de vos visites, des fiches de veille sont mises à  votre disposition. Le Conservatoire s'engage à  les traiter et à  vous répondre dans les meilleurs délais.

Aidez-nous à  préserver notre cadre de vie et notre environnement. 
>> Faire votre déclaration en ligne

Connaître et suivre la biodiversité

Le Conseil départemental vous propose de contribuer à différents programmes de suivi de la faune et de la flore. Ces actions de "science participative" permettent de mieux connaître le patrimoine naturel local et donc de mieux le préserver.

Adhérer à la charte des Jardins Naturels Sensibles

Les surfaces urbanisées en Essonne représentent aujourd’hui près d’un tiers du territoire. L’ensemble des espaces naturels, qu’ils soient privés ou publics, joue donc à présent un rôle important en matière de préservation de la nature. C’est dans ce cadre que le Conseil départemental de l’Essonne a décidé d’encourager la gestion écologique des espaces naturels privés en proposant aux particuliers une charte d’engagement conciliant jardinage et biodiversité.

Les "Jardins Naturels Sensibles" (JNS) sont des espaces privés ou publics, dont les propriétaires (ou gestionnaires) s’engagent, par la signature d’une charte, à respecter certains engagements concernant le jardinage au naturel.


Vers un réseau de jardins écologiques

Inscrire son espace en Jardin Naturel Sensible c’est participer au renforcement des trames verte et bleue de l’Essonne. En adhérant à la Charte des Jardins Naturels Sensibles, le signataire inscrit ainsi son espace au Réseau Ecologique du Département de l’Essonne (REDE).
L’ensemble des "JNS" forme ainsi un maillage de jardins écologiques favorables à la biodiversité et à son déplacement sur le territoire essonnien. Ces JNS sont complémentaires des Espaces Naturels Sensibles instaurés par le Conseil Départemental et les communes.


Participer à l’opération

L’opération des JNS a l’avantage d’être gratuite, non contraignante et accessible à chacun. En effet, tout propriétaire privé et/ou gestionnaire d'un espace naturel en Essonne est concerné.

La Charte des Jardins Naturels Sensibles est un document contractuel qui formalise les engagements du Conseil départemental et du signataire. Ce dernier s’engage à appliquer au moins deux des engagements "biodiversité" et au moins un engagement complémentaire parmi la liste ci-dessous :

Les engagements "biodiversité"

  • 1- Créer des zones de refuge et de nourrissage pour la biodiversité
  • 2- Réduire voire abandonner l’utilisation de produits chimiques
  • 3- Favoriser les insectes utiles
  • 4- Privilégier les espèces végétales locales et les variétés anciennes
  • 5- Entretenir son espace de façon différenciée
  • 6- Favoriser les déplacements de la faune


Les engagements complémentaires

  • 7- Limiter l’utilisation de la ressource en eau
  • 8- Limiter l’éclairage nocturne
  • 9- Sensibiliser son voisinage au jardinage naturel
  • 10- Participer à des programmes de suivis écologiques
Pour inscrire mon espace en tant que JNS, voici la marche à suivre :
  • Je prends connaissance de la Charte d'engagement volontaire,
  • Je remplis le bulletin d'inscription,
  • Je reçois un mail confirmant mon inscription,
  • Je reçois par courrier la Charte signée par le Conseil départemental de l’Essonne et le kit de bienvenue,
  • Si je le souhaite, je peux assister aux animations et formations proposées,
  • Je peux bénéficier de conseils pour m’aider à gérer mon espace de manière écologique.

Permettre à tous de protéger la biodiversité locale

L'objectif de l’opération JNS est de permettre à chacun de contribuer concrètement à la sauvegarde des espèces végétales et animales. Jardins privés ou publics, balcons, terrasses, cours, espaces verts, vergers... chaque espace petit ou grand est susceptible d’accueillir une faune et une flore relativement diversifiées. Il est donc utile d’apprendre à jardiner dans le respect de la biodiversité en utilisant les ressources naturelles de manière raisonnée. Cette gestion est un compromis entre un jardin ornemental et un lieu refuge pour la biodiversité.


Soutenir la nature en ville

La nature en ville se raréfie et pourtant elle joue un rôle très important dans l’assainissement de l’air, contribue à faire baisser les températures… Et plus simplement elle améliore le cadre de vie.

L’un des axes fixé par le Conseil départemental dans son Schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles (2012-2021) est de préserver et favoriser cette biodiversité. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du volet "biodiversité urbaine" de ce Schéma, avec pour objectif de rendre la nature accessible à tous les essonniens.

En complément

CONTACT

  • Jardins Naturels Sensibles
    Conseil départemental de l'Essonne - Direction de l’environnement
    Conservatoire des Espaces Naturels Sensibles - Bâtiment France Essonne
    1 rue Edouard Branly -91012 Evry cedex
    Courriel : jardins-naturels-sensibles(at)cd-essonne.fr - Tél. 01 60 91 31 84


DOCUMENTS

Participer à l'opération Essonne verte - Essonne propre

La préservation des paysages est l'affaire de tous ! Chacun d'entre nous peut se mobiliser pour la protection de notre cadre de vie, notamment en participant à la manifestation annuelle "Essonne verte-Essonne propre"

Essonne Verte, Essonne Propre, qu’est-ce que c’est ?

Depuis 19 ans, du 1er week-end d’avril au 1er week-end de juin, le Conseil départemental renouvelle l’opération Essonne verte - Essonne propre (EVEP) autour d’un objectif principal : sensibiliser le grand public et les scolaires à la protection de l’environnement et au cadre de vie !

Cette manifestation vise à développer le sens de l’éco-citoyenneté chez les Essonniens en les associant directement à des actions concrètes sur le terrain. Il s’agit de mobiliser le plus grand nombre d’acteurs locaux par des actions éducatives et des opérations de valorisation des milieux naturels : chantiers de bénévoles, sorties nature, ateliers, expositions, salons…. Tous les ans, ce sont ainsi près de 150 opérations qui sont organisées sur l’ensemble du territoire départemental.


Quelle aide est apportée par le Conseil départemental ?

Le Conseil départemental apporte son soutien logistique à ces opérations locales en relayant l’information à l’échelle départementale au travers du Magasine de l’Essonne, du site Internet essonne.fr et d’un programme distribué à 18 000 exemplaires. Il fournit également différents supports de communication (affiches personnalisables, diplômes pour les enfants, panonceaux de lutte contre les dépôts sauvages…).

Chaque année, le Département met aussi à disposition le matériel nécessaire à l’organisation des chantiers de bénévoles oeuvrant à résorber les dépôts sauvages (bennes, sacs poubelles, gants).


Qui peut participer ?

Les opérations peuvent être organisées par les collectivités, les associations et les établissements scolaires en associant la population locale.


Comment proposer un projet ?

Début janvier, un document d’appel à projet est adressée aux différents organisateurs potentiels. Cette fiche vous permet d’inscrire votre opération en ligne sur le site Internet essonne.fr.

A cette occasion, vous préciserez la nature de votre manifestation et vos éventuels besoins en matériels (affiches, gants, sacs, bennes…).

Veiller ensemble sur la nature

Depuis 1989, le Conseil départemental de l'Essonne a acquis plus de 1600 hectares de nature, aménagé 28 sites naturels et 12 boucles de randonnée. Ce patrimoine précieux et fragile est sous la responsabilité de tous. Alors, tous ensemble, veillons sur la nature !

Pour signaler tout problème rencontré lors de vos balades, n'hésitez pas à remplir le formulaire suivant. Le Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles s'engage à vous répondre dans les meilleurs délais en fonction de ses possibilités d’intervention et selon les compétences du Conseil départemental.

Veiller sur la nature

jeudi 25 mai 2017 12:46

Les champs suivis d'un * sont obligatoires
Localisation du problème constaté

Types de problèmes constatés*

Image 1

Image 2

Image 3

Contribuer à l'inventaire des mares de l'Essonne

Chaussures de marche aux pieds, appareil photo dans le sac, muni d’un stylo et d’une carte, vous voilà prêt à partir à la recherche des mares près de chez vous. Vous rejoindrez ainsi plus d’une centaine de participants à l’inventaire des mares d’Ile-de-France, le programme de sciences participatives lancé par la Société nationale de protection de la nature (SNPN) en Ile-de-France et tout particulièrement en Essonne. 

Les mares, petites étendues d’eau permanentes ou temporaires, le plus souvent créées par l’Homme, sont de formidables lieux de vie pour de nombreuses espèces animales et végétales. Véritables infrastructures naturelles, elles jouent un rôle important dans l’épuration et la régulation des eaux. Malgré leurs multiples intérêts (écologiques, économiques, pédagogiques, etc.), ces micro-zones humides sont pourtant fortement menacées par les activités humaines (comblements, pollutions, etc.).

Face à ce constat, la SNPN a lancé en 2010 l’inventaire des mares d’Ile-de-France, programme participatif visant à l’amélioration des connaissances et à la sensibilisation des acteurs et usagers, afin que ces milieux exceptionnels soient davantage pris en compte, notamment dans les politiques d’aménagement.

La SNPN, soutenue financièrement par le Conseil départemental de l’Essonne, vous invite à rejoindre le réseau des participants à l’inventaire. Rendez-vous dès à présent sur la plateforme www.snpn.mares-idf.fr ! Cet outil dédié au programme permet à chacun de suivre l’avancée de l’inventaire, de saisir ses données en ligne, de télécharger de la documentation, etc.

En complément

Recenser et protéger la faune

Que vous soyez naturaliste confirmé ou non, vous pouvez contribuer à la connaissance et la préservation de la biodiversité en Essonne. Différents programmes existent et vous sont présentés en détail. N'hésitez pas à vous rapprocher de la direction de l'environnement du Conseil départemental pour plus d'information.

Recenser les oiseaux 

Ces informations sont importantes : elles permettent au Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles de mieux gérer cette vaste zone humide et d’en protéger l'avifaune remarquable.

Si vous souhaitez participer à ce suivi, vous pouvez noter vos observations dans les classeurs mis à disposition dans les observatoires des marais de Misery et Fontenay-le-Vicomte, ou les faire parvenir à l’adresse suivante : espaces-naturels-sensibles(at)cd-essonne.fr

Vous recevrez alors le rapport annuel de synthèse intégrant l’ensemble des données récoltées par les promeneurs, les associations et le personnel du Conservatoire.


Inventorier la nature au jardin 

Les sciences participatives (aussi appelées "sciences citoyennes") sont des programmes de recherche associant des scientifiques et des amateurs volontaires.
Développées depuis une dizaine d’années dans le domaine de l’écologie, elles s’appuient sur des non-professionnels qui contribuent par leurs observations aux avancées en matière de connaissance et d'inventaires.

Elles sont aussi un moyen pour les citoyens de retrouver ou conserver le contact avec la nature, tout en contribuant à la restaurer et la protéger.
>> Pour en savoir plus et participer : http://vigienature.mnhn.fr


Sauvages de ma rue

Ce projet de science participative du Muséum national d'histoire naturelle permet aux citadins de reconnaître et recenser les plantes sauvages qui poussent au coin de leur rue. Les villes concentrent en effet une nature tout à fait particulière et intéressante sur laquelle les chercheurs ont besoin d’informations. Même sans connaissance particulière en botanique, vous pouvez contribuer à cette opération. 

Les informations que vous aurez récoltées compléteront les bases de données du Muséum national d’histoire naturelle. Elles permettront de faire avancer la connaissance sur la qualité et l’intérêt de la biodiversité urbaine...
>> Pour en savoir plus et participer : http://sauvagesdemarue.mnhn.fr


Le suivi photographique des insectes pollinisateurs (SPIPOLL)

Projet de science participative, le suivi photographique des insectes pollinisateurs (SPIPOLL) a pour but d'obtenir des données sur les insectes pollinisateurs et floricoles en mesurant les variations de leurs populations, sur l'ensemble de la France métropolitaine. Grâce à un protocole simple et attrayant, reposant sur des photographies d'insectes en train de butiner, le SPIPOLL est ouvert à toutes et à tous. Une clé d’identification en ligne vous est même proposée !

Ce projet de sciences participatives est également une initiative du Muséum national d'histoire naturelle avec lequel le Conseil départemental œuvre régulièrement.
>> Pour en savoir plus et participer : www.spipoll.org


Observatoire des bourdons

Les bourdons sont, comme les autres espèces pollinisatrices, sensibles aux perturbations que subissent les espaces naturels. Leurs effectifs semblent en déclin dans plusieurs pays.

Afin de mieux comprendre ce groupe, un site Internet leur est dédié depuis 2008. Plus de 400 bénévoles sont mobilisés pour réaliser des observations dans toute la France...
>> Pour en savoir plus et participer : www.observatoire-des-bourdons.fr


Sauver un oiseau blessé

Que faire si vous trouvez un oiseau blessé ?

  • Assurez-vous d’abord que l’oiseau est bien en situation de détresse et prenez le temps de l’observer, de regarder l’environnement dans lequel vous l’avez trouvé.
  • Protégez-vous ! Faites bien attention aux serres des rapaces et aux coups de bec des échassiers. Utilisez des gants et soyez vigilant aux mouvements de votre tête et de celle de l’oiseau !
  • Capturez-le avec prudence, précautions et sans précipitation, à l’aide d’un tissu épais (serviette, vêtement…). Dans l’obscurité, l’oiseau se calmera. Maintenez-lui les ailes collées au corps et la tête cachée. Ne jamais bloquer ou fermer le bec d’un oiseau avec un élastique ou du ruban adhésif !
  • Ne lui donnez ni à manger ni à boire. Vous risqueriez de l’étouffer ou de lui donner une nourriture inadaptée.
  • Placez-le dans un carton, au calme et dans une pièce tempérée. Ne le mettez pas en cage, il risquerait de se blesser davantage. Isolez-le en attendant de le transférer vers une structure habilitée.

>> Pour en savoir plus, visitez la page de la LPO "secourir un oiseau blessé"

Centre de soins situé à proximité
  • CHEVÊCHE 77
    Responsable : Monsieur Etienne BREHIER - Tél : 06 88 69 66 11
    Tél du centre : 01 60 62 70 51
    Centres de soins, 1 bis rue des Ecoles, 77378 PRINGY ou 17 rue du Maréchal Gallieni, 77217 GRISY-SUINES

  • ÉCOLE VÉTERINAIRE de MAISONS-ALFORT
    Responsable : Dr COURREAU - Tél : 01 43 96 70 20 ou 06 08 68 37 58
    Centre de Sauvegarde, Ecole Nationale Vétérinaire, 7 Avenue du Général De Gaulle
    94704 MAISONS-ALFORT CEDEX

  • ESPACE RAMBOUILLET – "La forêt des aigles"
    Tél : 01 34 84 00 47 ou 01 34 94 95 02
    Adresse : Route du Coin du bois, 78120 SONCHAMP


Recenser les "poteaux pièges" à oiseaux

Les poteaux téléphoniques, métalliques et creux peuvent être des pièges mortels pour certaines espèces d'oiseaux lorsque leur sommet n'est pas obstrué.

S'y aventurant à la recherche de nourriture ou d’un lieu de nidification, l’avifaune ne peut ressortir de ces "puits" : ceux-ci sont en effet trop étroits pour que les oiseaux puissent y déployer leurs ailes et leurs parois trop lisses pour s’y agripper. Les animaux s’enfoncent toujours plus dans le poteau et mettent plusieurs jours à mourir. Ce sont ainsi des milliers d’oiseaux, dont beaucoup d’espèces protégées, qui disparaissent chaque année.

Ces pièges mortels peuvent être neutralisés simplement par l’obturation de l’orifice sommital. Le Conseil départemental a décidé de s’impliquer dans cette opération. Il relaiera les informations recueillies par les Essonniens auprès des gestionnaires de réseaux de lignes aériennes.

Si vous observez un poteau dont le sommet n’est pas obturé, vous pouvez adresser les informations suivantes au Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles :

  • le nom (et coordonnées) de l’informateur,
  • l'état du poteau (obturé ou non obturé),
  • le nombre de poteaux concernés,
  • la localisation précise (commune, nom ou numéro de la route ou du chemin, lieu-dit, coordonnées GPS…),
  • le numéro figurant à la base du (ou des) poteau(x),
  • l'environnement proche (forêt, champs, ville).


Une fiche est téléchargeable ci-joint pour vous aider à identifier ces "poteaux pièges". En cas de doute, vous pouvez prendre une photo et la transmettre au Conservatoire.

Vous serez tenu informé par le Conservatoire des suites données aux informations transmises.
>> Fiche recensement poteaux pièges

 

Participez à l'enquête sur les animaux et la circulation routière

La circulation routière représente une cause de mortalité importante pour de nombreuses espèces animales, notamment du fait des collisions. Les accidents de voiture impliquant des animaux sauvages (le sanglier par exemple) peuvent également avoir des conséquences dramatiques pour l’homme.

Le Conseil départemental établit depuis 2009 un recensement des animaux victimes de la circulation routière sur les routes dont il a la responsabilité. Les observations peuvent être réalisées par les agents départementaux mais aussi par les usagers.

Les objectifs de ce recensement sont multiples :

  • mettre en évidence les corridors écologiques empruntés par les animaux lors de leurs déplacements,
  • améliorer les connaissances sur les espèces présentes sur le territoire du département de l’Essonne d’un point de vue qualitatif et quantitatif,
  • localiser les tronçons routiers les plus accidentogènes et ainsi pouvoir à terme proposer des aménagements de sécurisation (signalétique, passages à faune..).


Si vous observez un animal écrasé le long d’une route départementale, vous pouvez adresser les informations suivantes au Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles :

  • le nom et les coordonnées de l’observateur,
  • la date et l’heure de l’observation,
  • la localisation la plus précise possible (numéro de la route, borne kilométrique, coordonnées GPS ou autres),
  • le nom de l’espèce.


Un livret est téléchargeable ci-joint pour vous aider à identifier l’animal. En cas de doute, vous pouvez prendre une photo et la transmettre au Conservatoire.

>> Télécharger le livret des animaux victimes des infrastructures et fiche d’observation

Cas des oiseaux bagués

Si vous trouvez un oiseau mort : vérifiez qu’il ne soit pas bagué à une patte. Dans le cas contraire, notez le numéro et récupérez la bague pour la faire parvenir au Département de l'Essonne.
Les informations recueillies sont à transmettre à : espaces-naturels-sensibles(at)cd-essonne.fr