Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Vers une Essonne zéro déchet

Publié le : 03.04.2019, dernière mise à jour : 03.04.2019

Depuis de nombreuses années, le Département œuvre pour la prévention et la gestion des déchets en Essonne, ainsi qu’en faveur de l’économie circulaire. Le 25 mars dernier, il adoptait une nouvelle politique dédiée, ouvrant notamment de nouvelles perspectives aux acteurs du territoire et aux collectivités essonniennes pour la période 2019-2022.

Opération Essonne verte Essonne propre sur les bords de Seine à Draveil©DR

Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges, sensibilisation des Essonniens… Depuis de nombreuses années, le Département est engagé dans la prévention et la gestion des déchets, comme en témoigne sa première politique en la matière (2013-2017). Or, c’est au cours de cette période que la loi Notre a transféré aux Régions l’ensemble des compétences en matière de prévention et de gestion des déchets, suivie en 2018 d’une feuille de route gouvernementale pour une économie 100 % circulaire.

Contexte national

Fort de son expérience, le Département entend toujours jouer un rôle en matière de prévention des déchets et d’économie circulaire."L’analyse des avancées et des points de blocages constatés entre 2013 et 2017, croisée à la nouvelle réglementation et aux nouveaux objectifs nationaux, nous a permis de proposer un nouveau programme de prévention des déchets pour la période 2019-2022", explique François Durovray, Président du Département.

Cette nouvelle politique réaffirme la démarche de sensibilisation du Conseil départemental auprès du public et de soutien aux acteurs du territoire.

Le Département reconduit par exemple son opération Essonne verte Essonne propre qui favorise les initiatives de nettoyage du territoire. "Nous proposons également, dans le cadre de la semaine du Développement durable, des évènements pédagogiques, à destination du grand public, sur la prévention des déchets. Le tout en partenariat avec les acteurs essonniens spécialisés", souligne Brigitte Vermillet, vice-présidente déléguée à la transition écologique et à la croissance verte. Le Département renforce par ailleurs son soutien aux acteurs de l’économie circulaire en maintenant ses appels à projets innovants pour le territoire.

Accompagner les collectivités

"Le programme adopté le 25 mars dernier marque aussi notre engagement sur la question des dépôts sauvages. Grâce à une aide spécifique, nous soutenons les collectivités territoriales dans la mise en place de dispositifs de surveillance permettant de lutter contre les dépôts sauvages à proximité des milieux naturels", ajoute le Président. Une réflexion sera également lancée sur la mise en place d’une structure de gouvernance des services liés aux déchets à l’échelle départementale, impliquant donc les 196 communes essonniennes.

Enfin, à travers cette nouvelle politique, le Département prend la problématique de la gestion de ses propres déchets à bras le corps. Il propose d’agir sur la collecte et la valorisation des emballages recyclables, la lutte contre les déchets diffus ou encore l’éco-conception de mobilier de bureau et d’emballages pour répondre aux besoins de ses services et de ses collèges.

En complément

Aussi sur essonne.fr

L'Essonne dit non aux déchets

Dernières actus

Transition énergétique

Prime Eco-logis 91 : de nouvelles mesures pour relancer l’activité économique locale

Plus d’un an après son lancement, la Prime éco-logis 91 est un succès. Cette aide sans condition de ressources permet aux Essonniens d’effectuer des travaux de rénovation de leur résidence principale. La crise liée au Covid conduit le Département à...

Mobilité

Pour vos déplacements, le Département facilite l’aménagement de pistes cyclables temporaires

Pour répondre aux enjeux des mobilités post-confinement, le Département souhaite encourager la pratique du vélo. Aussi, il propose d'accompagner les communes et intercommunalités volontaires dans la réflexion et la mise en place d'aménagements...