En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Un long fleuve pas si tranquille

Publié le : 23.02.2016, dernière mise à jour : 24.02.2016

Depuis des années, les territoires bordant la Seine risquent d’être confrontés à une crue centennale de leur fleuve. A l'image de celle qui inonda Paris et sa région en 1910. Face à cette hypothèse, la Préfecture de police de Paris organise Sequana 2016 du 7 au 18 mars prochain. L’opération vise aussi à sensibiliser les riverains du fleuve. 

La Seine en crue en 1910 à Juvisy-sur-Orge - ©Archives départementales de l'Essonne

La Seine en crue en 1910 à Juvisy-sur-Orge - ©Archives départementales de l'Essonne

Elle coule paisiblement au Nord-Est du département et en ferait presque oublier le risque qu’elle représente. Pourtant, la Seine avait recouvert de nombreux territoires lors de sa crue centennale de 1910. A l’époque, son niveau avait atteint 8,62 mètres au lieu de 3,20 mètres à l’accoutumée. Dans l’attente d’une prochaine crue de cette ampleur, les autorités cherchent à parfaire leurs actions et à sensibiliser la population.

Avec Sequana 2016, la Préfecture de police de Paris mobilise près de 90 partenaires publics comme privés. Du 7 au 18 mars, tous ces acteurs vivront au rythme d’un scénario programmant la montée et le retrait des eaux fluviales. Le pic de la crue, prévu le 13 mars, dépassera celui de 1910.

 

Eprouver l’endurance de tous les acteurs

L’une des particularités de Sequana est de prendre en compte toutes les phases de la crue jusqu’au retour à la normale, sans jamais perdre de vue la continuité du service public (secours, assainissement, électricité…). L’exercice teste ainsi l’endurance des entreprises et des institutions franciliennes face à un tel évènement. Pour une simulation au plus près de la réalité, il alterne séquences sur table et sur le terrain (week-end du 12 et 13 mars).

Le grand public n’est pas écarté de l’opération. Bien au contraire. Media, communication, animations… Pendant l’exercice, il sera invité à s’interroger sur son rapport au fleuve et au risque qu’il représente : « Suis-je situé en zone inondable ? Suis-je prêt à vivre en mode dégradé pendant plusieurs semaines ? Quels sont les gestes à respecter ? », etc. Le citoyen devient un acteur à part entière de la gestion de crise.

 

L’Essonne aussi est concernée

Les archives de 1910 le montrent. L’Essonne serait fortement impactée par une crue majeure de la Seine. De nombreux acteurs du territoire s’y préparent et participent à Sequana 2016. Du fait de leur géographie, les communes de Draveil et Juvisy-sur-Orge seront la tête de pont de l’opération dans le département. Elles seront le théâtre de plusieurs exercices coordonnés par le Conseil départemental et les services de l’Etat.

 

 

Dernières actus

Développement durable

Le grand plongeon dans les énergies renouvelables

Si la piscine du Long Rayage de Lisses avait déjà fait l'objet de travaux de rénovation, elle vient de bénéficier d’une transformation de taille. Elle est à présent équipée d’un chauffage écologique. Une prouesse technique qui limite les émissions de...

Développement durable

Le palmarès du prix de l’innovation durable dévoilé

Le 7 décembre, les lauréats du prix de l'innovation durable 2017 ont été récompensés. Cette année, le jury a partagé les 25 000 € mis en jeu entre trois projets dédiés à la mobilité durable, à la permaculture et à l'accompagnement des aidants....