Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Reconnaître le moustique tigre

Publié le : 26.07.2018, dernière mise à jour : 26.07.2018

Jusqu’au 30 novembre, la période de surveillance par l’Agence Régionale de Santé quant à la potentielle présence des moustiques tigres est renforcée en Ile-de-France. Les particuliers sont invités à renforcer leur vigilance pour lutter contre les maladies que peuvent transmettre ses insectes. Comment faire pour se protéger et les reconnaitre ?

Aedes albopictus © wikimedia commons - DR

Le moustique tigre en région parisienne

La région Ile de France connait d’importants mouvements de personnes et abrite deux plateformes aéroportuaires majeures. Le risque de mise en contact de voyageurs provenant de zones d’endémie pour les virus portés par le moustique tigre existe.

Le département du Val-de-Marne est le premier département francilien à avoir été classé en niveau albopictus 1, par arrêté interministériel du 20 novembre 2015, c’est à dire colonisé de manière irréversible par ce moustique. Le département des Hauts-de-Seine est également reconnu comme territoire d’implantation du moustique tigre dans notre région.

D’autres départements franciliens, dont celui de l’Essonne, ont fait l’objet de signalements avérés mais non pérennes et sont sous surveillance, restant en niveau albopictus 0. L’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France a mis en place dans ces départements une surveillance renforcée de la présence du moustique tigre jusqu’au au 30 novembre. Les 17 communes essonniennes concernées par le dispositif de surveillance sont : Corbeil-Essonnes, Draveil, Evry, Fleury-Merogis, Juvisy-sur-Orge, Orsay, Morangis, Longjumeau, Massy, Palaiseau, Saint-Geneviève des Bois, Savigny-sur-Orge, Vigneux-sur-Seine, Viry-Chatillon, Yerres, Verrières-le-Buisson et Paray-Vieille-Poste.  

Plus petit avec des rayures noires et blanches

Le moustique tigre est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur tout le corps ainsi que sur les pattes. Sa taille est généralement inférieure à celle du moustique commun. Ses ailes sont complètement noires et sans tâche. Son allure est pataude et il est facile à écraser en vol. Le moustique tigre établit le plus souvent ses quartiers en milieu urbain, dans de petites réserves d’eaux stagnantes (soucoupes de pot de fleurs, pneus usagés, jouets d’enfants dans les jardins, coquilles d’escargot vides…). Dans la plupart des cas, sa piqure est bénigne, bien que ce moustique puisse être vecteur de diverses maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Pour transmettre ces virus, il doit au préalable avoir piqué une personne infectée. 

La plateforme de signalement

Tout citoyen peut être acteur de cette surveillance ! Pour cela, vous pouvez consulter la plateforme de signalement citoyen mise en place par l’Agence régionale de la santé sur les moyens à disposition pour lutter contre l’implantation du moustique tigre et les signalements. Participons ensemble à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition et compléter les actions mises en place.  

En cas de piqure par un moustique tigre :
- Ne paniquez pas, la piqure est en générale totalement inoffensive
- Comparez votre insecte à la description du moustique tigre
- En cas de doute, de rougeurs ou démangeaisons importantes ou de fièvre, consultez un médecin
- Signaler-le aux autorités sanitaires via la plateforme mise à disposition par l’Agence Régionale de Santé

 

 

Dernières actus

Développement durable

Les lauréats du prix Innovation durable sont…

Jeudi 6 décembre aux Molières, les lauréats du prix Innovation durable ont été récompensés. 30 000 € étaient en jeu cette année, dont 20 000 et une vidéo pour le premier prix. À l’honneur pour cette édition 2018 : une plateforme d’auto-construction,...

Eau

Infographie : l’eau potable en Essonne

En 2015, un foyer essonnien dépensait 545€ pour 120 m3 d’eau consommée. À quoi correspondent ces chiffres ? Comment le Département accompagne-t-il les collectivités dans leur gestion de l'eau ? Notre infographie vous apporte des réponses en quelques...