Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Le métro du plateau de Saclay avance

Publié le : 14.03.2016, dernière mise à jour : 15.03.2016

De l’aéroport d’Orly à Versailles Chantiers, le tracé de la ligne 18 du Grand Paris express traverse quatorze communes, dont sept en Essonne. Les riverains sont invités à donner leur avis sur le projet en participant à l’enquête publique ouverte du 21 mars au 16 avril 2016.

Projet de métro © CAPS

Projet de métro © CAPS

L’enquête publique est une étape décisive pour le lancement de la ligne 18 du Grand Paris Express. Grâce à elle, le futur métro automatique pourra être déclaré d’utilité publique. 

Vers une déclaration d’utilité publique

La préfecture d’Île-de-France et la commission d’enquête dédiée ont donc ouvert un site internet présentant en détail le dossier d’enquête publique de la future ligne. Les riverains y retrouveront de nombreuses études sur le projet (études d’impact environnemental, sociologiques, géotechniques, urbaines…) ou encore l’avis des institutions qui se sont exprimées à son sujet. Eux aussi sont invités à se prononcer sur le dossier.

Ce document et le registre qui l’accompagne sont par ailleurs consultables dans l’ensemble des mairies et des préfectures concernées par le tracé. De plus, 50 permanences seront assurées dans les communes que traverse le super métro et quatre réunions publiques programmées entre le 22 mars et le 14 avril.

À l’issue de l’enquête, le président de la commission publiera les conclusions de l’opération. Si celles-ci révèlent une majorité d’avis favorables, le Conseil d’Etat prononcera l’utilité publique du projet. 

Un bassin d’activité de premier plan

D’une longueur de 35 kilomètres, la future ligne 18 du Grand Paris express reliera d’ici 2030 l’aéroport d’Orly à Versailles-Chantiers en 30 minutes. Après le deuxième pôle aéroportuaire français, elle traversera un parc d’activité à Antony (92), la gare de Massy-Palaiseau, les installations scientifiques de pointe du plateau de Saclay ainsi que le bassin de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (200 000 emplois environ).

Si 60% de son tracé est souterrain, le métro circulera à l’air libre de Palaiseau à Villiers-le-Bâcle. Au total, il desservira dix stations, plus de 300 000 habitants, quatorze communes et de nombreux modes de transports de premier plan (RER, TGV, tram-train, tramway, métro…).

Les premiers travaux sont programmés pour 2017 pour une mise en service du premier tronçon Orly-Saint Aubin CEA en 2024. 100 000 voyageurs devraient alors emprunter la future ligne.

Dernières actus

Développement durable

Éco-citoyens, à vous de jouer !

Vous êtes au moins deux Essonniens porteurs d’un projet éco-citoyen ? Environnement, cadre de vie, consommation responsable, vivre ensemble… Proposez votre action sur actionplanete.essonne.fr du 19 novembre 2018 au 20 janvier 2019 et soumettez-là à...

Environnement

L’oiseau rare

Pierre-Yves Henry est un passionné d’ornithologie et il en a fait son métier. Aujourd'hui directeur scientifique au Centre de recherche sur la biologie des populations d’oiseaux à Brunoy, il étudie les populations de volatiles pour mieux comprendre...