Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Le Cirque de l’Essonne entame sa cure de jouvence

Publié le : 28.01.2020, dernière mise à jour : 29.01.2020

Le Cirque de l'Essonne est un relief en amphithéâtre d'une superficie de 134 hectares sculpté par un ancien méandre de la rivière Essonne. Longtemps laissé à l’abandon et victime de nombreuses dégradations, ce véritable poumon vert essonnien est aujourd’hui entre de bonnes mains. 

Le Cirque de l’Essonne, un amphithéâtre naturel d’exception©DR

Un espace naturel sensible protégé

À cheval sur Lisses, Corbeil-Essonnes et Villabé, le Cirque de l’Essonne abrite un réservoir de biodiversité : 42 espèces d’oiseaux, 21 de papillons, 10 de mammifères, des coteaux calcaires, des espaces boisés, des arbres fruitiers, des vignes… Les lieux représentent un extraordinaire écrin de verdure pour ce territoire très urbanisé, à proximité de l'autoroute A6.

Mais ce site classé Espace Naturel Sensible (ENS) a longtemps été laissé à l’abandon, grignoté par des squats illicites, des dépôts sauvages et une insécurité grandissante. Le Conseil départemental et ses partenaires* ont donc lancé en 2018 un ambitieux programme de sécurisation et d’aménagement de 6,5 millions d’euros, dont 2,4 millions d’euros du Département. Dans ce cadre, de nombreuses actions sont menées dont un grand nettoyage qui a permis d’extraire plus de 1 300 tonnes de déchets du Cirque, et la restauration d’anciens vergers.

Redonner vie aux arbres fruitiers

Avant de se lancer dans la restauration de ces derniers, un diagnostic a été effectué par l’Institut d’Écologie Appliquée. L’objectif était d’identifier les arbres fruitiers à conserver, d’évaluer leur état sanitaire et de définir les travaux à effectuer pour leur mise en valeur et leur restauration. L’institut a donc analysé des vues aériennes des lieux datés de 1930 à 2000 et constaté un effondrement d’un grand nombre d’arbres fruitiers ainsi qu’un important changement du paysage sur le Cirque. Par ailleurs, ce diagnostic a permis de recenser 1530 arbres fruitiers dont des cerisiers, des vignes, des poiriers, des pommiers et des cognassiers.

Pour sauver un maximum de ces espèces, en novembre 2019, un chantier nature a mobilisé des bénévoles et permis de débroussailler le pourtour des arbres fruitiers. Le Cirque de l’Essonne est très étendu donc d’autres rendez-vous seront organisés pour poursuivre cette dynamique. Ainsi, chaque espèce pourra être répertoriée avec l’aide de l’association les Croqueurs de pommes qui agit en la faveur de la sauvegarde des variétés fruitières régionales en voie de disparition.

Et ensuite ? "En 2021, nous débuterons les travaux pour protéger la faune et la flore, maintenir les espaces agricoles, des jardins partagés et un jardin pédagogique. Le tout en sécurisant des chemins, des observatoires, des passerelles pour accueillir le public à pieds ou à vélo dans les meilleures conditions", répond David Pecquet, responsable des ENS au Département. La rénovation du Cirque de l’Essonne devrait s’achever en 2023.


*Avec la Communauté d’agglomération Grand Paris Sud, les communes de Lisses, Villabé et Corbeil-Essonnes, le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de l’Essonne, le Syndicat intercommunal d’aménagement, de réseaux et de cours d’eau (Siarce).

Dernières actus

Environnement

Tout savoir sur le moustique tigre

Le moustique tigre fait de plus en plus parler de lui. Bien que sa piqûre soit bénigne dans la plupart des cas, l’insecte peut être vecteur de maladies comme la dengue. Les autorités sanitaires suivent avec attention son implantation sur notre...

Transition énergétique

Prime Eco-logis 91 : de nouvelles mesures pour relancer l’activité économique locale

Plus d’un an après, la Prime éco-logis 91 est un succès. Cette aide sans condition de ressources pour la plupart du dispositif permet aux Essonniens d’effectuer des travaux de rénovation de leur résidence principale. La crise sanitaire conduit le...