Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

L'auto-construction, c'est Archi Possible !

Publié le : 12.02.2019, dernière mise à jour : 13.02.2019

Lauréat 2018 du prix de l’Innovation durable du Département, Archi Possible fait la part belle aux bricoleurs en herbe souhaitant améliorer leur logement, notamment sur le plan énergétique. Grâce à cette plateforme d’auto-construction et aux retours d’expérience de ses membres, chacun devient acteur de son habitat.

Franck Mathieu, fondateur d'Archipossible©Lionel Antoni

Sophie a envie d’une verrière d’intérieur. Arthur imagine une cabane au fond du jardin. Thomas pense monter une cloison dans son salon. Cécile veut installer des panneaux solaires sur le toit de sa maison. Seul bémol, ils n’osent pas se lancer et réaliser eux-mêmes les travaux. L’ambition d’Archi Possible ? Faire soi-même, mais ensemble.

Entraide et empreinte carbone

“La plateforme d’autoconstruction met en relation ces futurs bricoleurs. Ils échangent des conseils, des astuces, des outils dans un esprit d’entraide collective. Ils peuvent apprendre sur le chantier des uns et des autres, ou demander à être accompagnés par des professionnels”, lance Franck Mathieu, Arpajonnais, fondateur d’Archi Possible.

Les motivations de ces bâtisseurs autodidactes sont nombreuses. Financières, d’abord. Il s’agit aussi de s’approprier son habitat, le personnaliser. Être autonome, sortir du système marchand. L’enjeu est aussi environnemental et social. En France, plus de 7,5 millions de logements sont mal isolés et consomment trop d’énergie. “En incitant à l’auto-réhabilitation, nous participons à la baisse des émissions de CO2 et des factures énergétiques”, complète Franck Mathieu.

Devenir acteur de l’habitat

Un an après sa création, Archi Possible séduit et compte déjà 43 adhérents. La plateforme organise régulièrement, à Arpajon, des cafés de l’autoconstruction et des ateliers bricolage. Autant d’initiatives gagnantes-gagnantes qui lient efficacement économie, écologie et solidarité et qui ont permis à la structure essonnienne de décrocher le premier prix de l’innovation durable attribué par le Conseil départemental. “Le jury a été unanimement séduit par le projet. Cette plateforme offre aux Essonniens une solution pour devenir acteur de leur habitat”, se félicite Brigitte Vermillet, vice-présidente déléguée à la transition écologique et à la croissance verte.

À la clé, 20 000 euros destinés à développer un service de “coaching” personnalisé et à aider les bricoleurs en herbe à aller au bout de leurs projets. Et parfois de leurs rêves.

 

 

Dernières actus

Développement durable

Librairie sur roues

Lancée il y a un an, la librairie itinérante Cultureuil part à la rencontre des Essonniens pour offrir un accès à la lecture au plus grand nombre. De la vallée de Chevreuse à celle de l'Yvette, Adeline Barnault a déjà parcouru 3 000 kilomètres et...

Environnement

L’Essonne se jette à l’eau

Le 15 juillet, une ambiance de plage régnera sur les bords de Seine à Corbeil-Essonnes. Le Département, la commune de Corbeil-Essonnes et le Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement de l’Essonne donnent en effet rendez-vous aux...