En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu
Santé social - Solidarité
 Emploi 

Un nouveau chantier d’insertion pour répondre aux besoins du territoire

13-09-2017

Le Département de l’Essonne a choisi de s’associer à la Maison des jeunes et de la Culture (MJC) Les Passerelles à Viry-Chatillon pour créer un chantier d’insertion dans les métiers de l’animation périscolaire. D’une durée de deux ans, le projet représente un investissement pour le Conseil départemental de près de 107 000 euros et des chemins d’avenirs pour nombre d’Essonniens.

 

Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) proposent un accompagnement et une activité professionnelle aux personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières (les jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté, les bénéficiaires de minima sociaux, les demandeurs d’emploi de longue durée et les travailleurs reconnus handicapés). « Dans le cadre notamment du parcours d’insertion professionnelle des allocataires du RSA, l’insertion par l’activité économique constitue un dispositif efficient. Il conjugue étroitement une démarche d’accompagnement en prenant compte des problématiques d’accès à l’emploi et l’intégration des règles en entreprise par la signature de contrats de travail » rappelle Sandrine Gelot, Vice-présidente déléguée à l’insertion, à la cohésion sociale, à la politique de la ville et au logement.

 

« Nous avons donc décidé avec la MJC Les Passerelles de mettre en place un chantier permettant aux salariés en insertion de se remobiliser, de se former, d’être en immersion afin d’appréhender les contraintes liées au métier, d’obtenir une qualification obligatoire pour travailler auprès des enfants et de pouvoir retrouver un emploi pérenne » annonce François Durovray, Président du Département.

La participation départementale, s’élevant à 107 000 euros, comprend l’aide à l’accompagnement et une partie du salaire des allocataires du RSA employés par la structure. « Le Département de l’Essonne investit chaque jour pour relever le défi de l’emploi sur son territoire en soutenant des projets innovants qui assureront des perspectives d’avenirs aux Essonniens » conclut François Durovray.





Retour à la liste complète