Aller en haut de la page
Ouvrir le menu
Essonne - ThématiquesSanté social - Solidarité
 Covid19  Insertion  Social 

Attribution des aides et du RSA : le Département s’adapte pour soutenir les plus fragiles

18-03-2020

En raison de l’épidémie de coronavirus et du confinement total, l’accueil physique a dû être interrompu dans les services sociaux départementaux. Le soutien aux plus fragiles reste néanmoins la priorité du Département. C’est pourquoi, les modalités de distribution des aides sont modifiées pour répondre aux besoins et aux urgences.

 

« Malgré le confinement, les services départementaux mettent tout en œuvre pour assurer la continuité du service aux usagers. Je suis particulièrement attentif à la situation des Essonniens les plus vulnérables qui vivent plus durement encore cette période. J’ai donc décidé de simplifier et d’élargir les conditions d’attribution des aides versées par notre collectivité. La solidarité continue et continuera de guider nos actions et nos décisions pour faire face ensemble à cette crise ». François Durovray, Président du Département de l’Essonne

 

Ainsi, les CCAS (Centre communal d’action social) et certains lieux de distribution alimentaire proposent un traitement simplifié des aides financières pour des besoins de première nécessité s’agissant du Fonds d’aide aux ménages en difficulté (FAMD).

Les ménages les plus vulnérables et les familles avec enfants vont pouvoir bénéficier de tickets services, qui servent notamment à financer des dépenses liées à l’alimentation, à l'hygiène, à l'énergie, etc.

 

Le traitement des demandes se voit également simplifié : une évaluation est effectuée au téléphone par un travailleur social. Le dossier unique comprend :

- le nom et prénom du demandeur et composition familiale,

- les dates de naissance,

- l’adresse.

 

La remise des tickets alimentaires aux usagers s’effectuera à titre exceptionnel sur les sites où est positionné l'accueil social téléphonique : Brétigny, Évry-Courcouronnes, Draveil, Palaiseau, Étampes et Viry-Châtillon.

 

Par ailleurs, et afin de ne pas mettre en difficulté les personnes les plus vulnérables, et notamment les bénéficiaires du RSA, il a été décidé de reporter de deux mois toute suspension du RSA (sauf fraude avérée) et d’accorder l’allocation à tous ceux qui remplissent les critères d’attribution, en différant les orientations et désignations de référents. Toute démarche frauduleuse fera l’objet d’amendes administratives.





Retour à la liste complète